vendredi 15 février 2019
RDC: KABILA ET NANGA CONFISQUENT LA DÉMOCRATIE CONGOLAISE ET DÉVOILENT LEURS PLAN DE LA BALKANISATION.

RDC: KABILA ET NANGA CONFISQUENT LA DÉMOCRATIE CONGOLAISE ET DÉVOILENT LEURS PLAN DE LA BALKANISATION. Featured

Après avoir refusé l'aide extérieur pour l'organisation des élections, KABILA avait l'intention de briguer un troisième mandat même si la constitution ne l'autorise pas. Son objectif était de pérenniser son pouvoir car lui-même devait être candidat à sa propre succession.

C'est ainsi que  l’idée de la Machine à voter est venue, tout en nous trompant qu’il s’agissait juste d’une imprimante, avec des spécialités (USB, Memory disk, internet, etc.).

L’argent était mis en jeu pour que les 100.000 machines arrivent en RDC mais au logo Kabila, future Président.

Étant donné  la pression Internationale et Nationale, KABILA a été contraint en dernière minute de désigner son successeur au risque de voir ses forces se volatiliser.

C’est ainsi que SHADARY fut designer comme Dauphin pourtant faisant parti des personnalités sous  sanctions européennes.

Cette désignation inattendue de Shadary a tout noyer dans le clan KABILA étant donné que certains s'attendaient au choix de MINAKU le président de l'assemblée Nationale ou MATATA PONYO l'ancien premier ministre.

La grande difficulté fut de retirer le logo Kabila de la machine à voter,  un logiciel un qui avait pris 6 mois et il fallait encore ajouter la facture.

Cela a carrément retardé la livraison des machines vers la RDC

Entre temps Nanga à continuer à tromper le peuple que tout était prêt à ce qui concerne les élections du 23 décembre. 

Et comme les masques finissent toujours par tomber, voilà Nanga rattraper par ses mensonges en annonçant le report des élections pour le 30 Décembre 2018, un report justifié par l'incendie de l'entrepôt de la CENI à Kinshasa et du retard dans la réception des PV.

 Rappelons que les PV n’avaient jamais fait l’objet des prévisions jusqu’au jour de la désignation de Shadary.

L’UDPS ayant été informé  a compris que la MAV avait déjà capoté, c'est ainsi que Fatshi accepte d'aller aux élections  « avec ou sans Machine à voter ». Le grand souci du pouvoir était que l'opposition puisse boycotter les élections. Il est très difficile que KABILA organise les élections qu'il va perdre,

Entre temps le pouvoir étudie les stratégies pour faire gagner leur Dauphin dont on a d'ailleurs vu son impopularité sur terrain.

La Campagne inattendue de Fayulu a fait tellement succès avec des sondages de 69% pour Lamuka, 25 % pour Cash, Shadary 4% et autres 2%, que les questions se sont multipliées parmi lesquelles: 

  1. 1. COMMEMENT CONTOURNER LES EQUATIONS ELECTORALES EN FAVEUR DE SHADARY? C'est alors que la première dame Olive Lembe Kabila prend la relève mais va plus loin malheureusement  pour mettre en cause d'ailleurs  sa dignité de 1ere  Dame en tenant des propos irresponsable contre certains leaders de l'opposition voir même s'attaquer à certaines tribunes chose qui va de plus en plus disqualifier leur Dauphin.
  2. 2. QUOI FAIRE MAINTENANT QUE LES DEUX OPPOSITIONS ACCEPTENT D’ALLER AUX ELECTIONS AVEC LA MAV (ALORS QUE LE NOMBRE EST INSUFFISANT POUR TOUT LE PAYS? 

Le pouvoir résous d’incendier les installations de la CENI. A ce propos sur  TOP CONGO MOVA ministre de l'intérieur affirmant que le feu a tout consumer car c’était du plastique, il oublie que les plastiques utilisés dans la fabrication des MAV sont des Thermodurcissables qui ne fondent pas mais durcissent et qu’en plus il y a aussi des métaux dans ces machines, qui ne pouvaient pas fondre car le feu-là était un feu ouvert, en contact avec l’oxygène et la température ne pouvait dépasser 400 degrés Celsius. En effet il faut aller au-delà de 2000 degrés pour voir la transformation des métaux. La réalité est qu’il n’y avait aucune machine. A 22h16 dans la nuit du 12 décembre KIKAYA le conseiller de KABILA fait un twitter sur l'incendie des installations de la CENI  alors que l'incendie avait eu lieu aux environs de 2h30 du 13 décembre. Quelle médiocrité après avoir accusé l'opposition d'être à la base de cet incendie!

  1. 3. COMMENT CONVAINCRE LA POPULATION POUR ACCEPTER UN REPORT DES ÉLECTIONS POUR UNE SEMAINE

Nanga fut envoyé en Afrique du sud pour négocier à vide dans des Ware houses sans PV et recevoir des explications pour un montage et la location d’un avion pour transporter les  PV vierges, qu’il ne serait pas capable de déployer dans tout le pays avant le 23.

Au même moment  le Gouverneur de Kinshasa André  KIMBUTA  interdisant au mépris de la loi tout rassemblement de campagne électorale dans la Ville de Kinshasa.

  1. 4. LAGRANDE QUESTION MAINTENANT C’EST COMMENT SE COMPORTER A L’AVENIR POUR GARDER LE STATUQUO

Ils utilisent des émissaires pour convaincre l’opposition de ne pas pousser la population à appliquer l’Article 64, sous prétexte que Kabila décrèterait un état d’urgence dans le pays.

C’est comme ça que l’équipe de réflexion conseillant à KABILA à déployer des unités armées partout à travers la République.

Nous craignons que la demande de 7 jours de report n’ait été qu’un début de la chaine qui ira de report en report

Pour preuve de la décision de la CENI N°055/CENI/BUR/18 du 26 Décembre 2018 annonçant la tenue des élections en date du 30 décembre sans la zone  de YUMBI, BENI ET BUTEMBO représentant au moins 1.266.177 d'électeurs pour des prétextes sanitaire et sécuritaire pourtant non conforme à la loi.

 Depuis quand la zone de Béni et Butembo ont été déclarées sinistrés et mis en quarantaine à cause du virus Ebola ? Les gens y vivent, vont au marché, à l’église,...il y a eu campagne électoral. Pourquoi l'exclure du vote. Pourquoi n'ont-ils pas interdit la campagne dans ces villes? Visiblement il s'agit d'une stratégie pour faire passer leur Dauphin du FCC.

Tous ces manœuvres étaient planifiés d'avance dans le but de pérenniser leur pouvoir. Ils ont créés Ebola, ils ont créés l'insécurité en massacrant la population au Kasaï et à Béni, et comme cela n'a pas réduit le nombre d’électeurs, il faut exclure Béni et Butembo aux scrutins du 30 Décembre car le pouvoir sait que leurs candidats n'auront aucune chance dans ces zones.

 La seule raison que la CENI a prévu la prestation du serment avant que tous les électeurs ne votent c'est parce qu'ils ont déjà le résultat. Si non à quoi servirait le résultat du vote dans ces trois en mars alors que le président est déjà élu !!!!Où est ce que la CENI mettraces résultats?

La CENI avait reporté les élections en date du 30 car on ne devrait pas exclure la ville de Kinshasa et surtout que les élections doivent avoir un caractère universel tel que prescrit dans la constitution  à son article 70. Pourquoi vouloir alors exclure la ville de Butembo, Béni et Yumbi? Si ce n'est que pour des faits politiques.

Il y avait eu Élection en 2006 malgré le phénomène CNDP, mêmement en 2011 malgré le phénomène M23. Il est plus tôt temps que le peuple passe en action sans céder à la peur ni intimidation.

Nous devons  maintenir la résistance jusqu'à la victoire.

Pratiquement, la seule façon de faire partir Kabila et sa bande aujourd’hui est l'application de l’Article 64 qui l’empêche même de décréter un État d’urgence. Il vaut mieux qu'il se rappelle  le dossier de Yaya Djameh en Gambie il y a plus d’une année. 

AUTHENTIQUE MUKIRANIA Élie, Activiste et Coordonnateur Peace First International(PFI).

 Webesite : www.crdh-drc.org

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 996525718, 997706782, 814163204
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha234@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 145 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER