dimanche 20 octobre 2019 | Login
ITURI-Mambasa : Les prisonniers sont victimes d'un traitement cruel, inhumain et dégradant

ITURI-Mambasa : Les prisonniers sont victimes d'un traitement cruel, inhumain et dégradant Featured

Dans les prisons de la province de l'Ituri plusieurs injustices sont faites à l'endroit de détenus par les éléments de l'ordre,

Le cas récent est Celui d'un homme incarcéré au cachot de MAKUMO âgée de 30 ans résidant à MAKUMO Q. COTON groupement bangole chefferie de babila babombi TERRITOIRE DE MAMBASA qui a été victime d'un Traitement Cruel inhumain et Dégradant par un policier répondant au nom de Richard.

Selon les activistes de la CRDH Mambasa, ce détenu a été d'abord victime d'une arrestation arbitraire, et une détention illégale pendant 8 jours pour un dossier de conflit de terre, il est tombé malade étant au cachot et le policier instructeur du dossier n'a pas voulu que le détenu soit transféré dans une structure médicale, il a d'abord exigé que soit signé par la famille du concerné une décharge de 250$ pour que le transfert de ce détenu à l'hôpital soit effectif.

Les membres de la famille soucieux de leur fils ont sollicité le transfert mais sans succès, après avoir constaté que l'état de santé du détenu qui s'empirait davantage  le policier du nom de RICHARD est venu avec le médicament pour donner au malade en se servant malheureusement de l'urine qui se trouvait dans le cachot dans le bidon surnommé YA MADO à la place de l'eau, chose qui a aggravé la santé de la victime d'après les témoignages recueillis par les activistes de la CRDH auprès de la victime qui, maintenant est internée à l'hôpital .

La CRDH territoire de MAMBASA condamne avec la toute dernière énergie l'acte qu'elle qualifie d'un traitement cruel, inhumain et dégradant et demande aux autorités judiciaires d'arrêter tous les responsables de violation grave des droits humains et de la personne arrêtée, demande également le remplacement immédiat de toute l'équipe basée à cette cachot de Mambasa, qui n'a pas respecté la procédure d'arrestation, au lieu de protéger la population et leurs biens, elle l'arrête et lui extorque son argent, une information qui a été confirmé par la société civile du groupement Bangole par le canal de son président KASEREKA SIVAMWEDA.

Cellule de communication CRDH/ Prince Bagheni

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 67 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER