mercredi 18 septembre 2019 | Login
RDC Nord-Kivu : La Monusco et Les Nations Unies se cachent souvent derrière les déclarations d'espoir, et sur terrain elles restent passives

RDC Nord-Kivu : La Monusco et Les Nations Unies se cachent souvent derrière les déclarations d'espoir, et sur terrain elles restent passives Featured

L'arrivée du Secrétaire Général de Nations Unies Antonio Gueterres à l'Est de la République Démocratique du Congo fait parler plus d'un observateur.

Dans un échange nous accordé par l'honorable Jean Paul Paluku Ngahangondi ce mardi 3 septembre 2019, il a souligné que l'intervention de Nations Unies dans la sécurisation de la population à Beni est moins appréciée par les victimes de toutes atrocités perpétrées par les ADF et autres groupes rebelles, ce qui est dit n'est pas conforme au vécu quotidien des populations qui vivent dans les zones où il y a cette mission onusienne : nous apprécions moins l'intervention de la Monusco, ça fait pratiquement Cinq ans depuis que les populations continuent à être tuées dans la partie Nord de la province, la Monusco et les nations unies se sont toujours cachées derrière les déclarations d'espoir et la population ne voit absolument rien, nous avons suivi ce qu'avait dit Madame Leyla Zerougi sur cette même situation sécuritaire, elle pouvait donner plus d'une assurance, mais aujourd'hui nous voyons qu'il n'y a rien qui a changé sur terrain, c'est Antonio Gueterres qui parle maintenant, il donne aussi des espoirs disant que la mission Onusienne va accompagner le Gouvernement congolais dans la traque des rebelles, ainsi que l'éradication de la maladie à virus Ebola, c'est du déjà entendu, je pense que l'important est de soutenir notre armée, attendre quelque chose venant des gens qui ne font que parler sans faire, c'est perdre gratuitement son énergie. A-t-il précisé.

Qu'est-ce qu'elle manque cette mission onusienne pour être plus active ?

L'élu de Beni territoire n'a pas dissimulé son argumentaire, selon lui, l'heure de déclarations est déjà passée, la population a plus besoin des actions visibles sur terrain, en reconnaissant que ces actions demandent des moyens, il a souligné que cette mission onusienne a tout, le fait de ne pas être active, est une preuve de la non détermination de sa part : nous avons comme impression que cette Monusco voudrait que cette guerre continue ici chez nous, imaginez à côté de bases de cette Monusco les maisons sont déjà inhabitées, les habitants ont déjà fui et les casques bleus de la Monusco restent moins dérangés par cette situation, si c'était notre armée on pouvait comprendre, nos FARDC ont toujours connu les problèmes de moyens, mais la Monusco a tout le nécessaire; des armes, des avions, même des appareils pour localiser l'ennemi, elle ne veut pas utiliser tout cela pour anéantir l'ennemi une bonne fois pour toute, on ne peut que dire qu'il y aurait un agenda caché de cette Monusco dans tout ce qui se passe ici chez nous, a précisé l'honorable Jean Paul Paluku Ngahangondi.

Communication CRDH/Prince Bagheni

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 29 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER