mercredi 18 septembre 2019 | Login
RDC-Nord Kivu : la police est accusée d'avoir tiré volontairement sur une femme pygmée

RDC-Nord Kivu : la police est accusée d'avoir tiré volontairement sur une femme pygmée Featured

La femme pygmée morte ce lundi 19 août 2019 dans le camp des déplacés se trouva à l'école Mwangaza à Oicha chef-lieu du territoire de Beni n'est pas morte par balle perdue, un élément de la police a tiré volontairement sur elle dans la cour de l'école, c'est ce que nous a fait savoir Kambale muhasa Zephanie Coordonnateur du Programme d'Encadrement, de Défense des Droits et Appuis des pygmées, PEDDAP en sigle.

Interrogé par citizensmag.glomeec.com, Kambale muhasa Zephanie coordonnateur de cette organisation a qualifié d'un crime volontaire ce qu'a fait la police : cette femme pygmée qui vient de mourir était ici, elle n'était pas parmi les manifestants, le policier est venu tirer volontairement sur elle, elle venait de sortir de sa cuisine, arrivée dans la cour de l'école, le policier au lieu de poursuivre ceux qui étaient en pleine manifestation a tiré sur la pauvre dame, a-t-il témoigné.

Il faut que ce policier soit identifié le plutôt et qu'il réponde de ses actes.

Cette structure qui défend les droits de pygmées voudrait écouter la police avant de penser à l'enterrement de cette femme, le coordonnateur souligne que l'identification de qu'il appelle criminel réjouirait tant soit peu les autres pygmées qui vivent dans la cour de cette école il y a trois semaines : avant que cette femme enterrée, nous voulons voir celui qui l'a tué, ce qu'il a commis comme crime ne doit pas être impuni, les autres pygmées qui sont ici, vous voyez qu'ils ne veulent même pas que le corps soit déposé à la morgue, alors pensez-vous qu'ils seront d'accord que l'enterrement soit fait pourtant le policier criminel n'est pas encore identifié, sait-il questionné.

Pendant que nous rédigeons cet article, une tension de la population est signalée dans la cour de l'école Mwangaza, le corps de la dame est toujours par terre et les autres pygmées veulent voir les autorités sur place avant d'autoriser l'acheminement de ce corps à la morgue de l'hôpital général d'Oicha.

Communication CRDH/Prince Bagheni depuis Oicha

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 40 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER