dimanche 15 décembre 2019 | Login
RDC-BENI: Opération Sokola 1 dans le triangle dit de la mort, Une bonne affaire pour les uns et une souffrance pour les autres: Cas de la Chefferie de WATALINGA

RDC-BENI: Opération Sokola 1 dans le triangle dit de la mort, Une bonne affaire pour les uns et une souffrance pour les autres: Cas de la Chefferie de WATALINGA

Il ne se passe pas désormais une semaine sans que des présumés  rebelles Ougandais des Forces Démocratiques Alliées ADF ne lancent une attaque contre une des localités de cette chefferie en territoire de Beni. P

 
Plusieurs villages sont abandonnés par la population ainsi laissant leurs champs des cacaos en fin de se concentrer dans la localité de Nobili proche de la frontière avec l'Ouganda. Depuis ces nouvelles attaques curieusement, l'armée intervient avec légèreté et pourtant c'est la population qui continue à mourir. 
 
 A en croire la jeunesse de watalinga, les animaux domestiques dont les chèvres, poules, canards, porcs.... Sont leurs cibles. Plusieurs disparus sont déjà enregistrés sur place. Cette situation inquiète la société civile locale qui croit à un délaissement de la part des autorités car dit-elle, depuis que la chefferie des Watalinga traverse ce moment d’insécurité aucune autorité territoriale que provinciale ne s’est prononcée. 
Elle tire aussi la sonnette d’alarme par rapport aux conditions de vie difficiles que traversent les déplacés dans différentes entités jugées sécuriser de la chefferie de Watalinga. 
 
Pendant que la population mène une vie difficile, le commandant FARDC , colonel Balinga Katania Feruzi, basé sur place à WATALINGA se livre dans l'exploitation des bois dans les groupement de Bahumu en plein parc de Virunga près du village de kitchanga et Mampopio.  
Le bois sciés sont vendus frauduleusement en Ouganda et les clients sont des ougandais, qui viennent de Kampala (la capitale Ougandaise) et passent nuit à Bundibugyo avant de venir trouver leurs marchandises. Les planches traversent par trois pistes de la frontière sur la rivière Lamiya, dont : le piste de Mampopio, Kichanga et Bugando toujours dans le groupement de BAHUMU. Par mois plusieurs Mètres cubes des bois sciés sont vendus en Ouganda. 
D'où vient l'argent qui facilite les officiers oeuvrant dans les opérations Sokola 1 d'exploiter les bois? Nos correspondants de la CRDH ont rencontré certains témoins anonymes qui ont donné leurs versions de faits. 
 
Selon eux, l'argent destiné au payement des soldes des militaires, sont utilisés dans le commerce des bois, après exploitation, et commercialisation, le colonel basé sur place paye maintenant les militaires en monnaie ougandaise(Shilling). 
 
Pendant que le commandant se livre dans l'exploitation des bois, les soldats à leurs tour se livrent au vol des cacaos pendant cette période de la grande saison. Les premiers vendeurs des cacaos en chefferie de WATALINGA sont les militaires et leurs épouses. Où est ce qu'ils trouvent des cacaos encore crû alors qu'ils n'ont pas des champs sur place ? Comment eux fréquentent les villages insécurisés sans être inquiété par les Adf ? Pourquoi si les responsables des champs essaient d'accéder dans leurs champs sont victimes de tueries et kidnapping ? Voilà autant des questions qui avaient poussé la jeunesse de WATALINGA de tenir une réunion d'urgence en date du 11/07/2019 en fin d'évaluer la situation sécuritaire dans cette partie du territoire de Beni.  
 
Au cours de cette réunion qui avait réuni les différentes couches de la population, un mémorandum était adressé au commandant des opérations sokola 1 en vu de remplacer le colonel et son unité à WATALINGA pour n'est cité que celà parmi tant des recommandations formulés dans le mémorandum. 
 
L'organisation de défense des droits humains CRDH interpelle l’armée et toutes les autorités à agir le plus vite possible pour mettre fin à cette situation tragique qui menace la quiétude de la population. 
 
Communication CRDH/ PT

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 289 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER