dimanche 15 décembre 2019 | Login
RDC : Coup de tonnerre dans le camp de la Kabilie et alliés. Le cardinale Mosengwo Pasinya dévoile le vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre dernier.

RDC : Coup de tonnerre dans le camp de la Kabilie et alliés. Le cardinale Mosengwo Pasinya dévoile le vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre dernier. Featured

Le prélat Catholique qui se bat contre les mensonges et toutes formes d’antivaleurs en RDC a tranché et dit haut ce que certains disent tout bas : " Le vainqueur de l'élection Présidentielle du 30 décembre dernier en République démocratique du Congo (RDC) est bien l'Opposant Martin FAYULU MADIDI. "

Le mensonge ne sera plus avaler encore cette fois-ci en République Démocratique du Congo.

Pour le cardinal Mosengwo Pasinya, le vainqueur de l'élection présidentielle du 30 décembre dernier en République démocratique du Congo (RDC) est bien l'opposant Martin Fayulu Madidi et non Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a affirmé lundi 25 février 2019 à Bruxelles.

L’ancien archevêque de Kinshasa, Mgr Laurent Monsengwo Pasinya, en se fondant sur les données recueillies par l'Eglise catholique. "Effectivement, c'est lui qui a gagné les élections", a déclaré l'ancien primat de l'Eglise catholique congolaise à des journalistes lors d'une visite au Sénat belge, quelques heures avant de s'exprimer en soirée devant les Grandes conférences catholiques sur le thème "Quel avenir pour le Congo? ".

Cardinal Monsengwo, un homme connu dans le monde politique congolais et religieux , âgé de 79 ans, qui n’exerce plus son fonction officielle de l’archevêque de Kinshasa depuis la fin de l'an dernier, a souligné que "c'est là le problème" (le fait que M. Fayulu n'ait pas été déclaré vainqueur du scrutin par la Commission nationale électorale indépendante, un verdict ensuite confirmé par la Cour constitutionnelle qui a proclamé la victoire de M. Tshisekedi).

"Les évêques (réunis au sein de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Cenco, qui avait déployé une mission de quelque 40.000 observateurs électoraux) ont dit clairement que d'après leurs observateurs, c'est Fayulu qui a gagné les élections", a-t-il poursuivi.

La CENCO a affirmé dès début janvier, avant l'annonce des résultats par la CENI, seule habilitée à le faire en vertu de la loi congolaise "que les données à sa disposition issues des procès-verbaux des bureaux de vote consacre le choix d'un candidat comme président de la République", sans jamais préciser quelles étaient ces données ni révéler le nom du vainqueur.

Selon le cardinal Monsengwo Pasinya, ces données ont été comparées avec celles du parti de M. Tshisekedi (l'Union pour la Démocratie et le Progrès social, UDPS, la formation historique d'opposition en RDC). "Et bien c'est Fayulu qui a gagné les élections", a répété l'ex-archevêque.

Monsengwo, figure morale et populaire déjà sous le régime du maréchal Mobutu Sese Seko (24 novembre 1965- 17 mai 1997), s'inscrit dans l'histoire de l'Église du Congo, engagée depuis l'indépendance de la Belgique, le 30 juin 1960, dans les questions de société, avait présidé en 1992-1993 la Conférence nationale souveraine (CNS), supposée libéraliser le pouvoir au Zaïre, puis une sorte de Parlement de transition, avant d'être écarté.

En 2011, le cardinal avait déjà contesté la réélection du président Joseph Kabila, en estimant que les résultats de la présidentielle face à l'opposant historique Etienne Tshisekedi wa Mulumba n'étaient "conformes ni à la vérité, ni à la justice".

"Que les médiocres dégagent" avait-il encore lancé au début 2018 en visant le régime du président Kabila, après la répression meurtrière d'une marche catholique demandant le départ du chef de l'Etat, dont le second mandat s'était achevé en décembre 2016. Les élections pour désigner un successeur à Monsieur Kabila ont finalement eu lieu le 30 décembre dernier, mais elles ont donné lieu à d'innombrables contestations, dont celle de Martin Fayulu le soldat du peuple, qui continue à revendiquer la victoire avec 61% des voix et dénonce un accord dangereux pour la République entre Monsieur Joseph Kabila Kabange president sortant et Felix Tshisekedi Tshilombo au détriment de la "vérité des urnes".

Il est vrai que Felix Tshisekedi Tshilombo a été proclamé vainqueur de la présidentielle du 30 décembre dernier au détriment du vrai gagnant, monsieur Martin Fayulu Madidi. Dalleurs, la CRDH rappelle qu`à peine publiés par la CENI, ces resultats ont ete mis en doute par la puissante église Catholique, le camp Fayulu le soldat du people, la France et la Belgique.

Maître Jean Paul Paluku Ngahangondi

Initiateur et Coordonnateur national de la CRDH

Website :  www.crdh-drc.org

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 303 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER