dimanche 15 décembre 2019 | Login
RDC-POLITIQUE: Concertation entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila sur la formation d'une coalition gouvernementale

RDC-POLITIQUE: Concertation entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila sur la formation d'une coalition gouvernementale Featured

Le nouveau président de la république démocratique du Congo Félix Tshisekedi Tshilombo s'est concerté à la cité de l'U.A hier dimanche, 17 février 2019 avec le président sortant, Joseph Kabila Kabange, sur la mise en place d'une coalition en vue de la formation du gouvernement de la République démocratique du Congo après l'alternance politique contestée issue des élections du décembre 2018.

Le sénateur Kabila Kabange en sa qualité du chef de la FCC, plateforme qui a remporté une majorité parlementaire selon la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) à l'Assemblée nationale, s'est rendu auprès de son successeur en vue de discuter de la mise en place d'une coalition gouvernementale.

Cet échange ouvre la voie à la désignation d'un informateur par le président Félix Tshisekedi Tshilombo qui aura à consulter dans les jours proches toutes les forces politiques de l'actuelle majorité présidentielle constituée de CACH de Félix Tshisekedi et FCC de Joseph Kabila pour un éventuel consensus sur la proposition d'un Premier ministre selon les forces politiques parlementaires de ladite majorité présidentielle, chargé de former le gouvernement de coalition pour gérer, ensemble, le pays.

D'après un membre de l'AFDC, l'un des partis qui composent la FCC de Joseph Kabila qui a livré la nouvelle à la cellule de communication de l'organisation de défense des droits de l'homme CRDH, le Samedi 16 février 2019, les pro Kabila avaient proposé au nouveau chef de l'État Congolais un partenariat responsable pour la gestion du pays.

Les partis politiques qui soutiennent Joseph Kabila au sein de la FCC, qui ont obtenu 337 des 485 sièges aux législatives du 30 décembre, selon les résultats provisoires, devront composer et diriger le futur gouvernement.

Quant à l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti du président Tshisekedi investi le 24 janvier 2019, ne compte que 32 députés nationaux dans l’Assemblée actuelle.

La RDC a connu sa première passation pacifique du pouvoir depuis son indépendance le 30 juin 1960 avec la proclamation de Félix Tshisekedi comme vainqueur de la présidentielle contre Martin Fayulu Madidi qui, jusqu'à présent conteste les résultats de la CENI et crie à la nomination de Félix Tshisekedi Tshilombo par monsieur Corneille Nanga, président de la CENI sur ordre de monsieur Kabila le président sortant après 18 ans de pouvoir.

Il est à préciser que, toutes les missions d'observationsq avaient décrié les irrégularités ayant émaillé ce processus électoral avant d'exhorter à la Commission Électorale Nationale Indépendante de proclamer le vrai gagnant à la magistrature suprême.

La population de l'est de la RDC confrontée à une insécurité grandissante, caractérisée par des enlèvements, vols en mains armées, viols, meurtres, assassinats ciblés, Kidnappings, massacres des masses, incendies des maisons d'habitations et autres, attend beaucoup de l'actuel chef de l'État qui, d'ailleurs pendant la campagne électorale, avait promu placé la restauration de la paix et sécurité à l'est du pays parmi ses priorités. Pour ce, il doit faire un bon choix d'un chef du gouvernement capable de repondre aux aspirations du peuple congolais et à relever les défis sécuritaires, economiques et autres qui rongent notre pays. Faire un mauvais choix (un choix dicté par le clientélisme), une pratique devenue coutume dans le monde politique Congolais, risque de maintenir la république démocratique du Congo dans une crise de la gouvernance politique et par conséquent, toute aspiration du peuple qui a lutté par les actions populaires et démocratiques dans la rue et qui, nombreux parmi eux ont été tués par la police nationale congolaise et par les élements de l`armée republicaine FARDC, d'autres jetés en prisons, cerains condamnés injustement par une justice aux ordres du Roi, cerains d'autres encore forcés en exil pour avoir reclamer l'alternance politique et démocratique au sommet de l'Etat, sera foulée au pied par ceux qui ont pris l'habitude de servir leur ventre que de servir la république et son peuple.

Maître Jean-Paul Paluku Ngahangondi

Initiateur et Coordonnateur national de la CRDH

Website: www.crdh-drc.org

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 296 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER