mardi 25 février 2020 | Login
Beni-Sécurité: Retour sur la lettre ouverte au général Mbangu Marcel Mashita commandant des opérations Sokola 1

Beni-Sécurité: Retour sur la lettre ouverte au général Mbangu Marcel Mashita commandant des opérations Sokola 1

La cellule de communication de l’organisation Convention pour le Respect des droits Humains (CRDH) a été saisie de la lettre ouverte au général Marcel Mbangu Mashita commandant des opérations Sokola 1.

Rappelons que Ladite lettre a été écrite par Monsieur Jean Bosco Kyowire, évaluant les opérations Sokola 1 d’échecs, exigeant la démission consciencieuse et l’appelant à l’auto-évaluation du service rendu au people de Beni.

Tout en condamnant la passivité et l’inaction des FARDC dans la traque des rebelles ADF, la CRDH soutien toute démarche pourra ramener la Paix dans la zone de Beni dans le strict respect de droits humains.

Ci-dessous ladite lettre:

Objet : Dites la vérité à la population, exigez votre relèvement, vous et votre troupe, vous êtes en position de faiblesse

Monsieur le commandant, vos moindres tactiques ne nous inspirent plus confiance pour rêver un jour à une pacification de la ville de Beni et territoire. Si vous pouviez vous-même vous évaluer votre mention serait en dessous de la médiocrité et quand on est inapte dans une profession quelconque on est orienté ailleurs.

Monsieur le commandant depuis que vous avez pris le bâton de commandement quel est votre bilan? Franchement vous êtes en genoux devant les ADF, vous êtes passé sub jugum des rebelles pourtant nous population ne cessons de vous accompagner!!

Les tributs que nous payons à l'État pour vous assurer munitions et treillis, les informations nous vous les donnons en temps réel chaque fois qu'il y a bruit de bottes.

Monsieur le commandant votre complicité serait certaine, quelques hypothèses les démontrent :

  1. Votre armée s'habille de la même manière que l'ennemi (même inscription sur la tenue, même couleur)
  2. Quand il s'agit des ADF vous jouez à la défensive, vous n'avez jamais poursuivi les ennemis jusque dans leur bastion pour l'offensive, justement à défaveur de la population que vous prétendez sécuriser alors que les bastions de ces rebelles ce sont les champs de la pauvre population !

 Le paradoxe est quand il s'agit des miliciens Mai-Mai vous devenez dynamiques les drones survolent, les renforts viennent de partout mais les ADF vous les laissez libre dans leur sale besogne, pourquoi ne pas traquez tous de la même manière, appliquez la même force ?

Nous posons parfois la question si ce ne sont pas les FARDC qui se déguisent en ADF de temps en autre pour verser intentionnellement le sang de la victime population. Comment comprendre la présence des rebelles à l'intérieur de la ville qui est fortement entourée par des positions sur militarisées ? Des mauvais chefs ? Une mauvaise troupe ?

 Si vous êtes incapables retournez à l'Académie militaire, nous nous prendrons en charge. On ne doit pas nous tuer comme des sauterelles ou mouche pendant que nous nous acquittons parfois par la force de la baïonnette de nos devoirs citoyens.

Vous ne cessez de nous emmerder chaque jours en disant que la situation est sous contrôle, l’ennemi est poursuivi jusque dans la profondeur, que des dispositions sont prises pendant que la population continue à être violemment assommée,…Vos mesures sont-elles des assommoirs pour éliminer les peuples ?

 Ce ne pas parce que l'ennemi vous surpasse que vous allez inventer de terme de genre terroriste!! Reconnaissez votre faiblesse et inclinez-vous. Faites rapport à Crispin Atama, qu'être ministre de la défense ne signifie pas s'enivrer à longueur des journées mais c'est travailler constamment avec les forces de sécurité afin de procurer la sécurité à la population. Il ne faut jamais aussi compter sur la monusco, militairement elle est stérile, elle est de façade, elle est là pour lanterner, pour paraitre avec des armes neuves, des drones pour nous vacarmer, elle défile dans la ville pour un prestige...

Mon général, tout en vous appelant à la sincérité, cédez le bâton, vous avez suffisamment démontré vos grosses faiblesses et je vous assure que tant que vous resterez là c'est la population qui continuera de mourir. Je n'ai pas vos coordonnées, Mak Hazukay me lira et vous relayera ce message salutaire pour la paix à Beni et territoire.

 

Le citoyen Jean-Bosco Kyowire D'Hidalgo

Tel : +24397077952

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour la cellule de la communication CRDH

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 137 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER