mardi 25 février 2020 | Login
Nord-Kivu: 'Sécurité Zéro' en ville de Butembo, s'inquiète la CRDH

Nord-Kivu: 'Sécurité Zéro' en ville de Butembo, s'inquiète la CRDH

La Ville de Butembo située dans la Province du Nord-Kivu à l'est de la République Démocratique du Congo. Cette entité administrative est suffisamment menacée par une criminalité sans précédent depuis plus au-moins trois ans. On enregistre régulièrement des cas de vol en mains armées, assassinats, viols et des enlèvements des civils dont leurs libérations sont souvent conditionnées par le paiement de rançons auprès des auteurs...

La population de la Ville de Butembo qui a déjà baptisé cette criminalité  "opération Kasuku", ne cesse de dénoncer et demander aux autorités politicoadministratives, militaires que policières de stopper cette machine de mort déjà installée dans cette entité administrative mais en vain puisque, jusqu'à présent, la maudite opération KASUKU poursuit son bonhomme de chemin en ville de Butembo et particulièrement dans la partie Sud de la ville où les pertes en vies humaines sont enregistrées en toute impunité d'après le résultat de monitoring de la Coordination Urbaine de la CRDH. Signalons que plusieurs biens et argents des citoyens sont emportés régulièrement par les bandits armés qui opèrent en toute quiétude.

Le cas le plus récents est celui vécu ce 05/09/2018 en 2 heures du matin juste après la pluie. Des hommes bien armés arrivent dans le bas lieu de VUBANGE, après avoir fait une véritable porte à porte dans le quartier. Ces bandits ont fait une incursion, au domicile de PALUKU KIKUKU, menuisier de son état et de profession, ils ont fossé la porte et ont logé 3 balles dans la poitrine de leur cible.
Selon le témoignage de son fils d’une vingtaine d’année, quand il était 2h00, ils ont attendu des gens toqué à la porte et par la suite, ces visiteurs indésirables ont forcé la porte. Son fils qui temoigne s'est vite précipité au plafond, et c'est delà qu'il a suivi toute la scène. Celui qui avait l’arme a demandé le nom à  son Père et quand il a cité son nom, un autre bandit qui était à l’extérieur a donné l'ordre à son compagnon qui était à l'intérieur  de tirer sur la cible------------------Avant cela, ces bandits demandaient un montant de 1500$ à la victime d'après la même source.

La CRDH qui dénonce et condamne cet assassinat et l'insécurité générale qui règne en maître dans la Ville de Butembo, constate également avec regret que le gouvernement Provincial du Nord-Kivu est incapable de garantir même la sécurité de la population de sa Province dans les milieux ruraux et Urbains où il n'y a pas des opérations militaires contre les groupes armés. A part le travail que l'armée loyaliste FARDC est en train de faire en traquant les groupes armés pour restaurer la paix et l'autorité de l'État, les autorités politicoadministratives et policières devraient s'occuper de la sécurité de l'intérieur cas même. Avec tout ce qui se passe sur l'ensemble de la Province du Nord-Kivu, il y a lieu de croire que même le ministère de l'intérieur n'existe plus au sein du gouvernement Provincial. Les FARDC ne peuvent pas s'occuper des opérations contre les groupes armés dans la forêt et la sécurité de l'intérieur au même moment même s'ils ont aussi l'obligation légale d'appuyer la Police Nationale Congolaise (PNC).

Ainsi donc, la CRDH interpelle encore le gouvernement Provincial du Nord-Kivu d'activer son ministère de l'intérieur qui semble être inexistant et passif de prendre ses responsabilité en mains et demande également aux élus du peuple de jouer leur rôle en toute responsabilité en faveur de la population du Nord-Kivu.

Maître Jean-Paul PALUKU NGAHANGONDI

Coordonnateur national de la CRDH

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 131 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER