dimanche 19 janvier 2020 | Login
BENI-DÉNONCIATION: LES PRÉSUMÉS ADF ONT ENCORE KIDNAPPÉ 13 CIVILS DANS LA RÉGION DE BENI ( RDC)

BENI-DÉNONCIATION: LES PRÉSUMÉS ADF ONT ENCORE KIDNAPPÉ 13 CIVILS DANS LA RÉGION DE BENI ( RDC)

L'organisation de défense des droits humains CRDH dénonce avec véhémence le Kidnapping de 13 civils dans la région de Beni par les éléments de la rébellion Ougandaise de l'ADF, dans la journée de jeudi 02 août 2018.  Ces civils ont été kidnappé lorsqu'ils étaient en train d'effectuer les travaux champêtres dans leurs champs à TUBAMEME, dans la zone de MAYANGOSE, zone située entre la limite de la Ville et Territoire de Beni.

D'après certains membres des familles contactés par l'équipe de la CRDH dans la journée du samedi 04/08/2018, Ces 13 civils ont été surpris par les présumés Adf pendant qu'ils pressaient des noix de palme à l'huilerie érigée dans leur champ. Les victimes Ci-dessous ont été identifiés par l'équipe de la CRDH après quelques interviews avec leurs membres des familles et le constat a été tel que: Huit(8) victimes sont habitants de la Cellule GBADOLITE au Quartier BOIKENE, dans la Commune de RWENZORI en Ville de BENI.  Il s'agit de: KASEREKA SYAGHUSWA, WILLY, PALUKU CAPITAINE, KAMBALE KAWAYA, PASCAL, OBONITE, TIMONA et SIMEON. Les 5 autres sont  habitants de la Cellule MUNZAMBAI identifiés aux noms de:  Madame HELENE, Madame FAZILA, Mr KASEREKA SILA, WANZA PISCAS et PASCAL.

D'après toujours les mêmes sources, un seul civil parmi les kidnappés deTubameme avait réussi à s'échapper. Il est celui qui aurait alerté les FARDC juste après s'être échappé entre les mains des bourreaux qui continuent à martyriser la population de Beni Ville et Territoire sous les yeux impuissants de l'État Congolais et la MONUSCO. 
La souffrance de la population de Beni semple moins préoccupée  la communauté internationale et l'État congolais pourtant ils sont les premiers responsables à garantir la sécurité à sa population et qui malheureusement la considère comme un fait bénin. Apparemment la préoccupation de l'État Congolais est ailleurs, la population de Beni est presque sacrifiée à l'extermination.

La CRDH a le profond regret de constater que dépuis que ces civils ont été kidnappés jusqu'à présent rien n'est fait par l'État Congolais à-travers son armée moins encore la MONUSCO(les Casques bleues) pour tenter à libérer ces victimes. On dirait que c'est un fait normal en sacrifiant tout un peuple sans agir. Les 13 civils kidnappés sont portés disparus comme ça on dirait des bêtes sans berger et qui n'ont pas de la valeur aux yeux du monde. Certaines familles commencent à organiser des deuils en mémoire des victimes... 

L'Organisation de défense des droits humains CRDH dénonce et condamne cet unième cas de Kidnapping des civils innocents dans la région de Beni par un groupe armé présumé ADF et exige leur libération sans condition aucune.
La CRDH plaide également pour des actions militaires conjointes FARDC-Casques Bleues de la MONUSCO pour la libération immédiate des victimes.

Maître Jean-Paul PALUKU NGAHANGONDI

Coordonnateur national de la CRDH

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 33 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER