samedi 15 décembre 2018
RDC-KASAI: Des révélations accablantes dans le procès de l’assassinat des experts des nations unies.

RDC-KASAI: Des révélations accablantes dans le procès de l’assassinat des experts des nations unies. Featured

L’organisation de défense des droits humains CRDH est en train de suivre avec une attention soutenue les procès contre les présumés assassins des deux experts des nations unies au Kasaï. Dans le déroulement de ce procès qui semple être plus politique que judiciaire, quelques éléments contenus dans les déclarations des présumés auteurs ne cessent d’attirer notre attention. Ces éléments nous amènent déjà à comprendre petit à petit que l’assassinat de ces deux experts serait bel et bien politique. Au cours de l’audience du lundi 26 novembre 2018, Vincent Manga, l’un des principaux prévenus poursuivis pour le meurtre des experts de l’ONU au Kasaï a mis en cause certaines personnalités qui, selon lui, fournissaient les miliciens en munitions. Parmi elles, un ancien gouverneur, un ancien ministre, un officier de l’armée et un candidat de la Majorité présidentielle aux prochaines législatives.

Selon le prévenu, ces personnes avaient promis aux miliciens des biens en récompense, après l’exécution de Zaida Catalan et Michael Sharp. C’est en répondant à une question de son avocat que Vincent Manga commence par révéler des informations qu’il n’avait jamais données jusque-là depuis le début de procès.

Le prévenu affirme que le soir après l’exécution des experts, Jean Bosco Mukanda a fait savoir que les miliciens seraient récompensés après le meurtre de Zaida Catalan et Michael Sharp. M. Mukanda leur aurait notamment annoncé qu’ils recevraient un véhicule, des numéros matricules à la fonction publique ainsi que des parcelles d’habitation. Vincent Manga relate également que le milicien Kabongo Gerard aurait alors demandé à Mukanda qui allait concrétiser cette promesse.

Ces révélations suffisent pour démanteler le réseau de criminels qui avaient participé de près tout comme de loin dans l’assassinat de ces experts des nations unies pour une justice juste et sérieuse. Malheureusement, comme dans le procès de présumés ADF et leurs collabos dans la zone de Beni, la justice risque de tripoter au détriment des victimes. Tout risque de se passer à la congolaise dans le souci de laver certaines personnalités Etatiques. Ce qui est important est que des vérités sont encore dites en plein air comme elle a été dite à Beni dans la province du Nord-Kivu.

Maître Jean Paul PALUKU NGAHANGONDI

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 996525718, 997706782, 814163204
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha234@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 69 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER