mercredi 19 juin 2019
RDC/BENI-LUBERO: Des miliciens maï maï cohabitent avec certains agents de l'ordre et ceux de la défense. Un véritable gâchis!

RDC/BENI-LUBERO: Des miliciens maï maï cohabitent avec certains agents de l'ordre et ceux de la défense. Un véritable gâchis! Featured

Pendant que les citoyens de la région de Beni en province du Nord-Kivu sont victimes des actes de barbarie de la part des groupes armés, certains éléments de la police nationale congolaise (PNC) et ceux de l'armée républicaine (FARDC) se donnent le luxe de nouer des relations dont les soubassements restent à découvrir avec certains groupes armés.

1. Le cas le plus récent est celui du vendredi, 22 Mars 2019, à Kabasha, village situé dans tronçon Beni-Butembo, vers 17 heures locales, un élément de la Police a pris une photo en plein-air avec les miliciens maï maï qui contrôlent ce village et environs depuis plus au-moins une année. 

2. À Miriki,  dans la localité de Mulinde, les sources de la CRDH sur place confirment sans doute la cohabitation des forces loyalistes FARDC et les miliciens Maï-Maï.  Ces deux précités groupes partagent les mêmes bars,  marchés, camions, routes et ils s'entendent mutuellement sans s'inquiéter. 

Personne ne sait le degré des relations qui existent entre ces agents de l'ordre et ces miliciens qui souvent sont toujours ensemble selon les habitants du lieu.

Selon notre source sur place, il sied d'ajouter que ces miliciens passent beaucoup de temps avec certains éléments de la police et de l'armée. Ils sont souvent ensemble comme si le mouvement maï maï est devenu l'une des unités de la police ou de la FARDC. 

Photo à l'appui, une cohabitation entre ceux qui sont sensés combattre ou arrêter les miliciens se porte bien pendant que ces miliciens sont à la base de plusieurs actes inciviques à Kabasha et environs où l'on enregistre souvent des cas d’enlèvements, pillages et assassinats.

Nous avons une obligation citoyenne de dénoncer le mal quel qu'il soit. C'est notre rôle de dire tout haut ce que les autres disent tout bas. Nous disons toujours que l'une de la persistance de l'insécurité dans la région de Beni c'est aussi la complicité de certains officiels congolais qui travailleraient en intelligence avec les groupes armés qui pullulent dans cette région.

On a intérêt de se poser la question de savoir si l'on est finalement dans quel pays où les miliciens et les forces de l'ordre ou ceux de la défense peuvent cohabiter de cette manière. N'est-ce pas une preuve de la complicité de l'État dans l'insécurité de la région de Béni? Dénonçons et condamnons avec véhémence cette pratique lâche qui ne favorise pas le retour de la paix et la sécurité dans la région de Beni malgré tous les moyens que l'État congolais y affecte pour la cause. 

Un agent de l'ordre cohabiter avec des inciviques ? On est où là finalement ? Ce pays est-il encore gouverné  ou bien on est déjà dans une jungle ? Où sont les magistrats de l'auditorat militaire pour se saisir de cet élément de la police que les citoyens ont brisé la peur de lui prendre aussi une photo quand il faisait son aventure avec ses collabos ? Où est l'armée républicaine  pour stopper cette aventure criminelle ? 

Notre silence sur ce qui se passe dans la zone de Beni et Lubero est coupable. Nous devons prendre le courage de dénoncer les complices de notre malheur si du moins nous voulons que la paix soit rétablie.  

Maître Jean-Paul Paluku Ngahangondi

Initiateur de la CRDH et ambassadeur de la paix

Website: www.crdh-drc.org

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 146 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER