samedi 15 décembre 2018
Les tueurs de la population de la région de Beni et les commanditaires doivent être nommément cités.

Les tueurs de la population de la région de Beni et les commanditaires doivent être nommément cités. Featured

Cette déclaration est de monsieur Jean Louis Ernest Kyaviro l’un des notables de la région de Beni-Lubero. Pour lui, l’heure n’est plus aux mensonges concernant l’identité des tueurs de Beni. Il est temps de dire les vérités en dénonçant les bourreaux et les commanditaires de la souffrance que nous traversons. La CRDH vous propose l’intégralité de ladite déclaration dont voici :

Voici la nouvelle approche

Face à l'évidence d'une épuration ethnique visant à installer des étrangers sur les terres congolaises de Beni, ce qui constitue un cas de légitime défense face à ce qui ressemble aux génocides du siècle dernier et devrait mobiliser toute l'humanité, ne pas réagir serait impardonnable.

A présent, il nous faut changer d'approche. On doit à présent citer et publier au niveau national les faits, les noms des auteurs et celui des commanditaires.

L'heure de demander aux FARDC de neutraliser les envahisseurs est passée.

Désormais, on doit s'adresser au patron et non aux domestiques.

On doit demander à Kagame et a Museveni pourquoi ils choisissent les tueries comme méthode d'immigration en RDC.

Dorénavant, il faut ouvertement  demander à Kabila pourquoi il bloque les offensives des FARDC et celles de la MONUSCO.

Désormais, on ne doit plus parler des assaillants, ADF...on doit parler des envahisseurs fortement soutenus de l'intérieur.

Plus de plaintes !

Plus d'analyse !

L'heure est à la mobilisation du monde entier, de tous les congolais et de toute la communauté.

Aux militaires, nous devons exiger de neutraliser les traitres et les indisciplines.

Aux congolais, nous devons dire qu'une partie du pays est envahie et que l'inaction et le silence sont synonymes de complicité.

A tous les êtres humains nous devons demander de mettre fin à la honte de Beni.

En effet, à Beni, des gens puissants dans la région utilisent des pauvres pour exterminer des communautés.

En les armant d'armes blanches et de fusils, ils les envoient tuer les congolais pour ravir leurs terres.

Il s'agit d'une chose connue par l'ONU et toutes les grandes puissances qui, dans une terrible conspiration du silence, laissent pourrir la situation.

En plus de tout cela, chacun doit, le soir, faire personnellement le bilan de ce qu'il a accompli dans cette noble lutte.

La publication des actions n'est pas nécessaire

Désormais, chacun doit se considérer comme une armée attaquée de toutes parts et agir en conséquence.

Maintenant, a l'action !

La Bible dit clairement que vous connaitrez la vérité  et la vérité vous affranchira (Jean 8 :32).

Maître Jean Paul PALUKU NGAHANGONDI

Coordonnateur national de la CRDH.

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 996525718, 997706782, 814163204
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha234@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 17 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER