jeudi 25 avril 2019
RDC-Beni : Retour sur les affrontements entre les rebelles ougandais de l’ADF et militaires de l’armée congolaise FARDC à Mapobu

RDC-Beni : Retour sur les affrontements entre les rebelles ougandais de l’ADF et militaires de l’armée congolaise FARDC à Mapobu Featured

Les rebelles ougandais de l’ADF continuent à multiplier les attaques armées dans la région de Beni, malgré les opérations militaires conjointes FARDC et Casques Bleus de la Monusco dans le cadre des opérations "USALAMA".

Lundi 21 janvier 2019, les affrontements entre les ADF et les éléments de l’armée régulière FARDC ont été signalés à Mapobu, village situé au Nord-Est de la commune rurale d’Oïcha dans lesquels plusieurs rebelles et les militaires de l’armée régulière étaient tués dans les combats.

Si le nombre des morts n’a pas été révélé par le porte-parole de l’armée, le capitaine Mak Hazukay, c’est à cause d’un bilan très lourd qui a été enregistré du côté des éléments de l’armée régulière FARDC d’après les sources de la CRDH au sein de l’armée.

Même le commanandant des opérations «Usalama», le générale BANGU MASHITA avait dit le jour-là ce qui suis : « Il y a eu de violents combats autour de Mapobu. Nous avons enregistré des blessés et des morts de part et d'autre. L'ennemi utilise de fois nos tenues, nous avons à l'instant du mal à distinguer les corps de ceux qui sont tombés. Nous sommes passés pour voir nos blessés qui ont été évacués et, pour l'instant, il y a 8 qui sont déjà ici, à l'hôpital, parmi lesquels des officiers supérieurs : un commandant bataillon et son adjoint et d'autres officiers ».

Apres le monitoring de la CRDH sur cette attaque, le bilan qui nous a été révélé par nos sources au sein de la FARDC fait étant de 22 morts du côté des éléments de l’armée régulière de 1303 régiment, 17 blessés dont un commandant bataillon et son second. Tendasque du côté des assaillants le bilan fait étant de 19 morts et quelques armes individuelles dont un PKM récupérées y compris leurs Motorola de type civil.

Ce qui se passe dans la région de Beni est très complexe et cela nécessite une étude approfondie et sans complaisance pour comprendre la source de ravitaillement de ces égorgeurs. Sinon lorsque les rebelles sont vêtus en uniforme confondue avec l’armée régulière, il y a lieu de croire exactement à une complicité. La CRDH qui est souvent en contact avec les rescapés n’a jamais cessé de dénoncer cette confusion des uniformes sur terrain depuis le début des massacres dans la région de Beni. Nous regrettons que toutes ces allégations n’aient jamais fait l’objet d’une enquête de la part des autorités congolaises. Sinon, il y a lieu de croire que les assaillants et les éléments de l’armée régulière ont tous la même source de ravitaillement et le même patron.

Maître Jean Paul Paluku Ngahangondi

Initiateur et Coordonnateur national de la CRDH

Website : www.crdh-drc.org

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 996525718, 997706782, 814163204
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha234@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 32 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER