jeudi 25 avril 2019
RDC-ITURI: La Police Nationale Congolaise au-dessus de la loi à Otomabere ; La CRDH dénonce les tracasseries en toute impunité

RDC-ITURI: La Police Nationale Congolaise au-dessus de la loi à Otomabere ; La CRDH dénonce les tracasseries en toute impunité Featured

Les tracasseries policières se portent mieux en Ituri où on assiste à une veritable jungle comme dans un non Etat.

Depuis plusieurs mois, la population d'Otomabere, localité située dans le groupement de Walese Vunkutu, territoire d'Irumu en province de l'Ituri est soumise à des tracasseries policières inacceptables dont est responsable le Commandant de la Police Nationale Congolaise, le nommé SANGO FOYO EZO, commandant PNC sous commissariat Otomabere du grade Sous-lieutenant. 

Ce sous-officier de la PNC qui visiblement n'a aucune notion de droit dans sa tête, est devenu champion dans les cas des violations des Droits Humains on dirait il est en quête d'un prix Nobel dans les actes de barbarie.

Plusieurs fois, les défenseurs des droits humains, les avocats et les défenseurs judiciaires de Bunia ont eu à dénoncer la souffrance de la population du groupement de Walese Vunkutu auprès des autorités judiciaires et policières à Bunia mais aucune disposition n'a été envisagée jusque-là pour arrêter cette pratique barbare. Ce monsieur continue en toute quiétude d’extorquer les biens et argents de la paisible population en utilisant sa qualité d’OPJ. C’est la loi du plus fort qui règne là-bas à lieu et place de lois de la république. C’est qui est plus grave, il ne sait même pas faire la différence entre la matière pénale et la matière civile. Pour lui, il est compètent à tout, il est propriétaire de tous les dossiers même des faits bénins.

Nous avons aussi constaté que pendant ses arrestations et détentions, tous les Droits des personnes arrêtées ou détenues par lui sont systématiquement foules aux pieds. Les citoyens congolais sont traités comme des bêtes au pont d’être considérés comme des simples objets sans valeur aucune. Ce qui se passe là-bas c’est inacceptable dans un Etat dit de droit.

Tout en rappelant que, depuis que les défenseurs des Droits Humains de cette contrée ont commencé à décrier le comportement incivique de cet officier, certains parmi eux deviennent une cible particulière et reçoivent des menaces insupportables de la part de ce policier qui ne jure que par s'enrichir en commettant des actes infractionnelles dans cette partie du territoire d'Irumu.

La coordination nationale de l'organisation de défense des Droits Humains CRDH, qui a réalisé plusieurs descentes sur terrain dans les cadre de ses activités de monitoring, dénonce avec véhémence et condamne toutes les actes de violations des Droits Humains dont est responsable cet officier de la police  nationale congolaise, et exige par ce fait, l'implication des autorités judiciaires et policières pour y mettre fin.

Ci-dessous quelques cas récent: 

1)KAMBALE MUKURO JUVENALE arrêté le 25/12/2018, libéré le 15/01/2019, après avoir versé une somme de 200$ à titre d'amande transactionnelle;

2)Monsieur LIMBUNDA avait quant à lui réalisé 21jours au cachot PNC. Il a été libéré après avoir versé une amande de 800$;

3)Mr. ELIZE arrêté le 11/01/2019, a été  libéré le 21/01/2019, donc après 11 jours de détention à la police;

À part les cas ci-haut évoqués, la coordination nationale  de la CRDH dispose une liste des victimes déjà identifiées et même certains noms des activistes des droits Humains victimes des menaces de mort.

Ainsi donc, la CRDH exige une enquête tripartite de l'auditorat militaire garnison de Bunia, Bureau Conjoint des Nations Unies pour les Droits de l'homme (BCNUDH) de l'Ituri et le parquet civil pour constater les faits et ouvrir une action judiciaire si possible contre cet offier qui viole les lois de la république en toute impunit.

Elle prie à la BCNDH Ituri de plaider pour la protection des activistes Droits Humains de cette région et d’autres membres de la Société civile aujourd’hui victimes des menaces de mort et d’arrestation injustes et injustifiées.

 Ésaïe 62 :1

«Pour l'amourde Sion je ne me tairai point, Pour l'amour de Jérusalem je ne prendrai point de repos, Jusqu'à ce que son salut paraisse, comme l'aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s'allume.»

Maître Jean-Paul Paluku Ngahangondi

Initiateur et coordonnateur national de la CRDH.

Website: www.crdh-drc.org

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 996525718, 997706782, 814163204
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha234@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 69 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER