samedi 15 décembre 2018
RDC/NORD-KIVU: Les récidivistes présumés rebelles ADF ont attaqué le village de Kisiki-Maïbo en Territoire de Beni.

RDC/NORD-KIVU: Les récidivistes présumés rebelles ADF ont attaqué le village de Kisiki-Maïbo en Territoire de Beni. Featured

Ce dimanche 18 novembre 2018, les récidivistes présumés rebelles Ougandais de l'Alliance des Forces Démocratiques (ADF) ont attaqué le village de Kisiki-Maïbo, situé dans la localité de May-Moya, groupement Bambuba-Kisiki en Territoire de  Beni, près de 5 kilomètres d’Oïcha, donc à 35 kilomètres au nord de la ville de Beni. Cette attaque qui a commencé dans la matinée a  duré quelques heures. Les éléments de l’armée régulière ont réagi de leur manière contre cette attaque mais aucun bilan entre les protagonistes n’est encore disponible appart celui enregistré dans le chef de la population civile. Ce bilan qui reste encore provisoire est de deux femmes tuées, l'une était sur la moto et l'autre dans une Jeep Land Cruser. D'autres occupants de la Jeep ne sont pas encore retrouvés jusque présent.

L'attaque de  ce dimanche intervient après celle qui a été lancée la nuit de vendredi au samedi 17 novembre 2018, contre la base de la Monusco, située au quartier Boikene, commune Ruwenzori, ville de Beni. Une attaque qui avait créé un climat de psychose dans le chef de la population de cette ville martyre de la province du Nord-Kivu.

Le bilan de cet accrochage qui avait commencé autour de 20 heures locales était de 3 maisons, un véhicule incendiés et plusieurs autres maisons endommagées. Une personne était également brûlée au cours de cette attaque. Sa vie n’est pas en danger, car elle poursuit des soins médicaux dans une structure sanitaire de la place d'après les informations recueillies par la CRDH au sein de sa famille.

Ladite attaque était intervenue 24 heures seulement après celle enregistrée à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni, dans la nuit du jeudi au vendredi 16 novembre 2018.

Lors de cette incursion, 5 civils avaient été tués, dont 3 hommes et deux femmes, 3 autres blessés, 17 maisons d’habitations incendiées et plusieurs biens pillés et incendiés.

Il faut signaler que toutes ces attaques interviennent pendant que les FARDC appuyés par la brigade FIB de la Minusco poursuivent les opérations d’offensives contre les présumés ADF dans la zone de Mayangose, dans le cadre des opérations militaires conjointes dénommées "Opération  Usalala. L'opération "Usalama" est un nom attribué aux nouvelles opérations militaires lancées le lundi, 11 novembre 2018 par l’armée régulière de la RDC et la force Onusienne de la Monusco dans la région de Beni, province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo, pour éradiquer tous les groupes armés et particulièrement les ADF, après l’échec des opérations Sokola 1 dite générales et généralisées lancées au mois de janvier de cette année 2018. Il a était dit que ces opérations s’écrivaient dans la continuité des opérations Sokola 1 mais avec une particularité d'offensive puique l’armée s’était déjà adaptée aux stratégies de l’ennemi afin de de mieux le combattre. "Nous nous adaptons à la menace, elle est asymétrique, nous adaptons notre défense à l’asymétrie de l’ennemie de manière à le combattre là où il est, là où il croit qu’il est efficace pour le détruire et l’anéantir totalement. Nous avons la capacité de combattre cet ennemi comme forces armées de la république et de le vaincre" avait déclaré à la radio Okapi Kinshasa, le général Léon Kasonga.

Dans nos deux articles précédents, nous avons demandé au commandement des casques bleus de la Monusco et à celui de l'armée régulière FARDC déployés à  Beni de mettre en place un système efficace de protection des civils pendant toute cette période des opérations militaires conjointes d'offensives contre les présumés rebelles Ougandais de l’ADF pour éviter les actes de représailles de ces assaillants à l'endroit de la population civile. Aujourd'hui nous réitérons encore notre appelle pour  que ces attaques ciblées contre les populations civiles et leurs biens prennent fin.

Maître Jean Paul Paluku Ngahangondi, Coordonnateur national de la CRDH.

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 996525718, 997706782, 814163204
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha234@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 18 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER