samedi 15 décembre 2018
RDC: Prétendue milice dénommée 'MTM', confusion de plus autour de l'identité des massacreurs de Beni,une blague de trop

RDC: Prétendue milice dénommée 'MTM', confusion de plus autour de l'identité des massacreurs de Beni,une blague de trop Featured

C'est sur une chaîne de radio de Beni que l'élu de Goma, l'honorable Muhindo Butondo Nzangi, a fait reportage de ce que, selon lui, ont entendu des FARDC pendant leur mission parlementaire. Répondant à la question du journaliste de ladite radio sur l'identité de ceux qui tuent à Beni, il a relayé ceci: « il nous a été dit ceci et préférons l'accepter de cette manière-là. Que ceux qui tuent à Beni ce ne sont ni des ADF ni certains FARDC ni des populations qui viennent de MASISI ni ceux-ci ou ceux-là mais plutôt d'un nouveau groupe dénommé MTM » Retenez bien MTM. À la question de savoir la signification MTM, le député a dit ne rien savoir.

La CRDH a creusé ses sources qui lui ont révélé que MTM signifie MUSLUM TABLIQ MOVEMENT. Et donc si l'on s'attèle à la source de Nzangi, qui du reste est militaire, voilà donc ce que le pouvoir considère comme VERSION OFFICIELLE du pouvoir de Kinshasa.

La CRDH a contacté cet élu qui confirme cela et nous a invité à venir suivre sa conférence de presse qu'il va organiser à Butembo dans laquelle il étalera tout ce qui lui a été révélé par les FARDC à Beni.

Néanmoins, la CRDH sait d'emblée que MTM n'est pas une nouveauté dans les bouches des journaleux de la kabilie qui pillulent Beni. Vous vous souviendrez qu'un autre en avait déjà fait mention dans un de ses ouvrages sur les massacres de Beni, dans le but de désorienter les enquêteurs. C'était donc un ballon d'essai du pouvoir, aujourd'hui mis en exergue par des bouches officielles.

Tout observateur avertit se poserait les questions ci-après:

1. Est-ce parce que c'est un nouveau mouvement que les officiels ont la justification ou l'excuse de laisser périr la population pendant 4 ans ?

2. Que dire des preuves impliquant les FARDC en coalition avec certains ADF, certaines populations d'expression rwandaise...dont la plupart a été attrapé aux lieux d'attaque et ne refusent jamais cette identité. Certains d'entre eux déballaient tout pendant le procès de Beni, malheureusement tous ont disparu miraculeusement de leurs lieux de détention. Jamais ils n'avaient évoqué le fameux MTM.

La CRDH met en éveil l'opinion tant nationale qu'internationale sur ce nouveau revers que veut prendre les officiels dans les massacres de Beni. Elle rappelle qu'à chaque fois que les officiels brouillent la piste sur l'identité vraie des égorgeurs, ceux-ci s'adonnent à de nouvelles actions de grande envergure. Vigilance exige! C'est connu que le pire est déjà à Beni, et que donc s'il s'amplifie on s'enfoncera tout droit vers la somalisation de cette partie du pays et la désolation chez ces peuples longtemps meurtris par des tueries qui ne finissent guère.

Cyrille Muhindo Mbugheki,

Chargé de monitoring au sein de la CRDH

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 996525718, 997706782, 814163204
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha234@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 76 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER