dimanche 24 mars 2019
N/K-GOMA: RÉPRESSION BRUTALE DE LA MARCHE PACIFIQUE DE LA LUCHA EN VILLE DE GOMA, PROVINCE DU NORD-KIVU (RDC).

N/K-GOMA: RÉPRESSION BRUTALE DE LA MARCHE PACIFIQUE DE LA LUCHA EN VILLE DE GOMA, PROVINCE DU NORD-KIVU (RDC). Featured

L'Organisation de défense des droits humains (CRDH) a suivi avec une attention soutenue le déroulement de la marche pacifique organisée par le mouvement pro-démocratie Lucha pour contester l'utilisation de la machine à voter dans le processus électoral en-cours et le retrait sans toute forme de procès de 6 millions d'électeurs sans empreintes digitales dans le fichier électoral par la CENI ( Commission Électorale Nationale Indépendante) ce lundi 06/09/2018.
 
D'après les membres de la Lucha en Ville de Goma qui ont livré les informations à l'ONGDH/CRDH, quinze militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) ont été blessés et admis à l’hôpital Heal Africa et à l’Hôpital général de Goma lors de la répression par la police. Six autres militants ont été arrêtés et transférés au cachot de la police.
 
La police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. Ces militants de la LUCHA auxquels se sont joints d’autres militants du mouvement citoyen les Deboutistes, ont commencé leur manifestation vers le Rond-point Signers, avant que la police ne les intercepte au niveau du Rond-point BDGL.  Après une altercation entre les deux parties, la marche a dégénéré. 
Le responsable de la police dans la ville de Goma, Job Alisa a intimé l’ordre à ses éléments de disperser les manifestants. Au cours de la manifestation, trois journalistes locaux ont été agressés par les éléments de la Police Nationale Congolaise.
 
La CRDH s'indigne de ce comportement qu'affichent régulièrement les éléments de la PNC en ville de Goma lors des manifestations pacifiques qui sont souvent organisées par ceux qui ne partagent pas le même point de vue avec le régime actuel concernant la situation sécuritaire ou politique de la RDC. Une bonne police doit se démarquer de la politique et jouer son rôle comme une police républicaine en respectant les droits et libertés des citoyens Congolais de toutes tendances confondues.
 
La CRDH dénonce cette répression brutale de la marche pourtant pacifique par la Police Nationale Congolaise de Goma et appelle la BCNUDH de soutenir les victimes pour qu'une action judiciaire soit lancée contre les responsables de ce comportement anti démocratique et inconstitutionnel.
 
Maître Jean-Paul PALUKU NGAHANGONDI
Coordonnateur national de la CRDH

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 996525718, 997706782, 814163204
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha234@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 53 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER