samedi 15 décembre 2018
RDC-BENI TERRITOIRE: Deux femmes s'étaient rendues à l'armée loyaliste FARDC à Jéricho.

RDC-BENI TERRITOIRE: Deux femmes s'étaient rendues à l'armée loyaliste FARDC à Jéricho. Featured

Depuis que l'armée régulière FARDC et les Casques bleus de la Monusco ont lancé les opérations militaires conjointes dites "Opération Usalama", certains civils qui ont été kidnappés par les rebelles Ougandais et qui étaient encore vivant commencent à s'échapper entre les mains des bourreaux pour rejoindre leurs familles. Le cas le plus récent est celui de deux femmes kidnappées par les ADF qui s'étaient rendues en date du 29/11/2018 à  11 heures locales aux éléments FARDC du 3204 ème régiment basés à Jéricho en face de Medina dans le secteur de Beni-Mbau coté Est après avoir réalisé une longue période d'otage. D'après les investigations de l'organisation de défense des droits humains Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH) en sigle, les deux femmes ont profité du non contrôle de leurs bourreaux pour s'échapper et se rendre aux éléments de l'armée régulière. Il s'agit de Mme Masika Katsuva Shukurani résidante à Beni Ville, Quartier Ma Campagne et Kahindo Gipherine Mavé résidante à Oïcha chef-lieu du Territoire de Beni, précisément à Mukakira. 

Les informations à notre possession révèlent que les deux dames étaient kidnappées pendant qu’elles faisaient les activités champêtres dans leurs champs. Madame Masika Katsuva qui avait son bébé au dos, les assaillants ADF avaient jeté cet enfant en brousse avant de continuer la route avec sa maman.

Ces victimes qui étaient tous kidnappées en 2017 ont déclaré devant le commandant des FARDC du 3204 ème régiment basé à Jéricho que leurs activités au sein du groupe ADF étaient les transports et récoltes de vivres tels que Colcases, Manioc etc…, Afin de ravitailler les bourreaux pendant leur déplacement ou ceux qui sont dans les camps. Elles ont aussi déclaré que, chaque fois quand elles sont envoyées à la recherche de vivres, elles voient toutes les positions de l'armée loyaliste qui sont à Garlic (Kambi ya Miba), Tchutchubo et autres.

D’après les investigations de la CRDH, madame Kahindo Gipherine Mavé avait été kidnappée par les présumés Adf en date du 06/11/2017 pendant que faisait des activités champêtres dans son champ situé à Kinziki à l'est de la commune rurale d'Oïcha dans le tronçon Oïcha-Matiba. Tandis-que Masika Katsuva Shukurani était kidnappée par les présumés Adf en date du 30/10/2017 pendant qu’elle travaillait dans son champs à Mulolu.

D'autres révélations que ces deux victimes ont livrées sont tellement sensibles. La CRDH espère bien que les services de renseignement militaire congolais vont bien exploiter ces informations sans utiliser la torture sous toutes ses formes pour soutirer des informations. Il est important de respecter et faire respecter les droits humains pendant les interrogatoires des personnes comme celles-ci qui ont beaucoup souffert pendant toute la période de leur captivité leur captivité.

La CRDH encourage les soldats de la république démocratique du Congo et les éléments de la force onusienne qui sont engagés aux champs de bataille à la recherche de la paix. C'est un sacrifice que nous saluons et espérons également que l'État Congolais et les nations unies doivent améliorer leur condition de vie.

Pour la rédaction du site de www.crdh-drc.org.

Maître Jean Paul Paluku Ngahangondi l'initiateur de l'ONGDH/CRDH

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 996525718, 997706782, 814163204
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha234@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 66 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER