mercredi 19 juin 2019
Bulletin d’informations hebdomadaire n° 008/SCVF/NK/09-2018 de la société civile du Nord-Kivu du dimanche 09 au samedi 15 septembre 2018

Bulletin d’informations hebdomadaire n° 008/SCVF/NK/09-2018 de la société civile du Nord-Kivu du dimanche 09 au samedi 15 septembre 2018 Featured

A travers ce huitième numéro, la Coordination Provinciale de la Société Civile Forces Vives du Nord-Kivu voudrait encore une fois attirer l’attention de l’opinion tant nationale qu’internationale sur l’agressivité et le radicalisme des groupes armés, à l’occurrence les présumés rebelles étrangers actifs sur le sol Congolais avec un mode opératoire qui semble défier la vigilance des services spécialisés de sécurité en général et des FARDC en particulier.

En santé, malgré l’intensification des campagnes de sensibilisation sur la dangereuse épidémie à virus Ebola, l’on continue à enregistrer de nouvelles victimes. Malheureusement, certains congolais s’adonnent à la diaboliser en distillant dans la population des messages d’intoxication, exposant ainsi nombreux habitants à des risques très graves et irréparables.

Pendant ce temps, l’insécurité n’a pas cessé de faire des victimes innocentes en milieu tant rural qu’urbain sur toute l’étendue de la Province du Nord-Kivu, avec un impact négatif sur le vécu quotidien de la population.

Beni territoire, Chefferie des Bashu, Mardi 11 septembre 2018

Quatre (4) pêcheurs congolais ont été retrouvés   en train de flotter sur les eaux du lac Eduard, il s'agit de Kambale  Kavwaro Pempa et Kasereka Kyavuyirwe œuvrant dans la pirogue portant l'immatriculation 606, ainsi que de Kasereka Mbokani et Adelard Baswira de la pirogue 931. Ces derniers ont été ligotés et calcinés avant d'être  jetés  dans les eaux du lac Edouard par l’armée ougandaise. Ces pauvres pêcheurs seraient tués vendredi 7 septembre 2018 lorsque plusieurs crépitements de balles  étaient entendus  sur les eaux du lac Eduard. Ils  ont été repêchés des eaux du lac avant d’être  enterrés au cimetière public de Kyavinyonge.

Mercredi 13 septembre 2018

1. Le policier OSUPU a été tué à Maboya, en groupement Malio dans une incursion attribuée aux présumés maï-maï qui ont également emporté l’arme du policier tué. Ils ont pillé deux boutiques au quartier Mbomboza et trois habitations au quartier Vuhumbi. Cette situation a provoqué des mouvements de la population.

2. Monsieur KAKULE KINYAVONDO (à peu près 70 ans), a été tué à la machette par son petit-fils PALUKU KINYAVONDO aux environs de 10h 30 minutes de ce mercredi 12 septembre 2018. Le fait s’est passé à KITOVO, en groupement Malio. Ce jeune homme apparemment drogué a, par la suite, blessé par cette même machette son grand frère MUMBERE KINYAVONDO. Ce dernier a été vite dépêché dans  une structure sanitaire de la place. Monsieur PALUKU KINYAVONDO a été maîtrisé puis conduit à la police de BUTUHE.  Cet homme d’environ 25 ans, habitant de KITOVO, est père de deux enfants pendant que Monsieur KAKULE KINYAVONDO, son grand père, laisse une veuve, plusieurs orphelins ainsi que des petits fils.

La nuit de Mercredi au Jeudi 13 septembre

Monsieur Kakule Mahamba Jacques, a été assassiné par des bandits en armes et sa fille de 17 ans a été violée par ces mêmes bandits au village de Makinga, village situé à 3km de Karuruma, en groupement Isale-Kasongwere. Le corps de Monsieur Jacques a été mis en terre le même jeudi.

Jeudi 13 septembre 2018

Les FARDC basées à Bunyuka  ont arrêté 3 présumés maï-maï à Vutondi dans le groupement Bunyuka la matinée. Ces maï-maï ont affirmé avoir participé à plusieurs exactions  dans le village de Bunyuka. C’est le cas de l'incendie du bureau administratif de la localité Mwenye  en groupement Isale-Bulambo la fois dernière, l'enlèvement du chef de la localité Vutondi, pour ne citer que ces faits.

Commune Rurale de Mangina, Vendredi 14 septembre 2018

1° Monsieur MAOMBI MUSIKI (32 ans) a été assassiné dans la commune rurale de Mangina, au quartier Mangodomu. Le fait a été commis par cinq (5) bandits non autrement identifiés. Ces hommes porteurs d’armes ont tiré sur le pauvre MAOMBI dans son abdomen. Ses voisins venus à sa rescousse ont tenté de le dépêcher au soin, mais en vain.  Ces bandits ont forcé les portes de plusieurs ménages et pillé plusieurs biens de valeur. A en croire les autorités locales, trois de ces bandits seraient déjà aux arrêts par les agents de l’ordre.

2° La coordination de la riposte a annoncé avoir déjà recensé 140 orphelins d’Ebola. En  plus de six semaines après la déclaration de la maladie à virus Ebola dans le territoire de Beni (Nord-Kivu). Rappelons que la maladie à virus Ebola a été déclarée depuis le 1er août dernier à Mangina. Jusqu’au vendredi 14 septembre, ce 10e épisode de l’épidémie a déjà fait au moins 92 décès parmi des cas confirmés. 137 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région dont 37 sont déclarés guéris. Le nombre de personnes vaccinées avoisine déjà les 9000, à en croire aux déclarations du Coordonnateur de la riposte.

Beni-ville, Commune de Ruwenzori du Dimanche 09 septembre 2018

Les présumés ADF ont fait incursion au quartier Nzuma vers 17h30, à 10 m de la base de la MONUSCO de Mavivi, il y a eu affrontement avec FARDC de 17h 30 à 21h. Des crépitements ont continués même jusque vers 1h. Au cours de ces accrochages  Monsieur Basilikwa Sezabo chef d’avenue a été tué par balles, une dizaine de chèvres emportés, 6 ménages pillés, 2 maisons endommagées par des bombes. Cette situation à crée un déplacement de la population de cette partie de la ville de BENI. Les assaillants auraient contrôlé momentanément les quartiers Nzuma et Ngadi dans le Ruwenzori et le quartier Matembo en commune Mulekera. Signalons que cette attaque est la quatrième aux mêmes heures, au même endroit, dans un intervalle d’un mois.

Commune Bungulu, Mardi 11 septembre 2018

Une bombe artisanale est tombée à 20 heures sur un manguier près de la Banque TMB sise au Boulevard Nyamwisi, quartier résidentiel. C’était sous la pluie.  Messieurs Nzimoto (policier) et Joseph (civil) ont été blessés par des éclats de cet engin de la mort. Des kiosques à côté de la banque et les vitres de l’Alimentation de l’Est ont également été touchés. L’origine et les tireurs de cet engin de la mort sont restés inconnus.

Butembo, Commune Kimemi, Lundi 10 septembre 2018

Une tentative d'incursion a été déjouée au quartier Vutsundo par la population en collaboration avec les services de sécurité. Les inciviques ont pris fuite suite à l'alerte lancée par les voisins. La police s’est vite déployée afin de soutenir la population qui était déjà en alerte.

Commune Bulamba, Jeudi 13 septembre 2018

La Police Nationale Congolaise, District de Butembo a annoncé avoir arrêté 3 bandits de grand chemin. Ils ont été présentés à la presse à l’État-major de la PNC de la ville de Butembo. Parmi ces bandits, un certain KASEREKA KINYAVYONDO Bienvenu, accusé du meurtre de son grand-père la nuit du 11 au 12 septembre 2018 à Kithovo, en groupement Malio, chefferie des Bashu, dans le territoire de Beni, à une dizaine de kilomètres à l’Ouest de la ville de Butembo. Les deux autres accusés sont poursuivis pour association de malfaiteurs car ils auraient tenté de mettre fin à la vie d’un taximan.

Goma, Dimanche 09 septembre 2018

1° Un enfant de deux ans, kidnappé au domicile de ses parents en début du mois, a été miraculeusement libéré après une captivité de 85 jours. Ces ravisseurs exigeaient une rançon de  20 milles dollars.

2° Un militaire de la garde républicaine a été arrêté pour avoir tiré sur un civil au port public de Goma (Nord-Kivu). La victime, qui a reçu plusieurs balles dans son abdomen, a été admise en soins intensifs à l’hôpital CBCA/Ndosho. C’était aux environs de 23 heures, dimanche, que la victime a été blessée par balles, alors qu’il ouvrait la porte de chez lui, pour répondre à l’appel du 1er sergent Kalala Mudipano Willy de la garde républicaine. Grièvement blessé au ventre, la victime a été d’abord rapidement admise aux urgences de l’hôpital Heal Africa, avant d’être transportée à l’hôpital CBCA Ndosho.

Lubero, Chefferie des Batangi, Vendredi 14 septembre 2018

Un violent combat a opposé des miliciens NDC-Rénové de Guidon et Mazembe à Pitakongo et Mbughavinywa. Cette attaque a été à la base d’un déplacement massif de la population obligée de fuir. Les miliciens du NDC/R ont délogé les Mazembe aile KABIDO dans ces deux villages qu’ils occupaient depuis environ une année. Cette situation qui a perturbé les activités socio-économiques et scolaires débutées difficilement dans ces contrées.

Chefferie des Baswagha, Samedi 15 septembre 2018

1°) La Police Nationale Congolaise a repoussé un groupe des bandits armés qui tentaient faire incursion dans certains ménages de la Commune Rurale de Lubero. C’était vers 1 heure que des tirs ont été entendus au chef-lieu du territoire. La population prise de frayeur a pensé à une attaque des miliciens. Un policier en est sorti avec des blessures.

2° Les travaux de réaménagement de la route Butembo – Maguredjipa – Kambau Bilulu ont été lancés après plusieurs années de fermeture. Des machines tracteurs et bennes étaient en plein chargement des bourbiers au PK20 à Beme-Kambayila. Pour le nouvel attributaire de cette route, la compagnie Panorama, se dit déterminé à ouvrir cette route aux différents véhicules. Selon lui d'autres engins sont attendus à partir de la semaine prochaine pour renforcer les travaux qui s'étendront sur un mois si possible. Cette relance des travaux a été faite en présence du chef de secteur des Bapere accompagné d'un représentant des chefs coutumiers, le président de la société civile des Bapere et certains usagers de la route.

Masisi, Secteur Osso Banyungu, Dimanche 09 septembre 2018

Monsieur TUOMBE KABONDORI (25 ans) a été tué par balles par des hommes armés non autrement identifiés dans le village Lushebere en groupement Biiri.

Mardi 11 septembre 2018

1.  Les éléments FARDC sous le commandement du colonel Gapanda du 3410ème régiment ont pillé 25 vaches et 8 moutons dans les champs de la population du village de Lukopfu (Buheno) en groupement Kibabi. Les habitants de ce village ont pris fuite les uns vers Mema et les autres à Bihabwe.

2.  Des voleurs à mains armées ont braqué 2 motocyclistes à Kabaki en groupement Biiri sur la route Masisi-Bihabwe. Les victimes sont : Alain Murego et Byambere. Tous deux ont perdu de  l'argent, des téléphones et autres biens des valeurs. 

Jeudi 13 septembre 2018

1. 45 vaches ont été sauvagement tuées par des machettes par des hommes armés au village Mushwa/Kaniro, en groupement Buabo, pendant la nuit. Cela a occasionné le déplacement de la population.

2. Monsieur ELEZO, élève âgé de 14 ans a été assassiné par le milicien Mbura du groupe armé MAC à Buhimba en groupement Nyamaboko 1er. Pendant ce temps dans Nyamaboko et tout le secteur de Katoyi la population reste sous l'emprise des groupes armes. Seuls les gens qui sont en ordre de payement de leurs taxes illégales sont autorisés de faire mouvement.

Vendredi  14 septembre 2018

Des affrontements de la coalition des éléments UPC et APCLS contre ceux de FDC et Ndime Ndime ont été signalés à Bushambire et Mutakato en groupement Nyamako 1er. Le bilan provisoire a fait état de 4 morts. Prise de panique, la population s'est déplacée par crainte de représailles.

Chefferie des Bahunde,

Depuis le lancement des opérations militaires dans le Parc National des Virunga, la population du groupement Kamuroza assiste une série des pillages par certains militaires indisciplinés FARC, les villages pillés sont: Lupango, Luhonnga. Le dernier cas en date est celui de jeudi 13/09/2018 vers 11h20". Le Kiosque de Monsieur Jean de Dieu Mahangaiko dans le marché de Sake a été vidé de ses biens ; il s’en est suivi le vandalisme de quelques maisons du quartier Abattoir/Sake.

Nyiragongo, Chefferie de Bukumu, Vendredi 14 septembre 2014

Certains éléments indisciplinés des Fardc ont pillé des biens de la population dans plusieurs ménages du village de Shanguta en groupement Rusayu.

Rutshuru, Chefferie de Bwisha, Mercredi 12 septembre 2018

1°) Un jeune garçon du nom de  Bienfait Mujinya tué par balle dans son thorax est le bilan d'une attaque menée par les Fdlr contre les Fardc à Bugoma.  Bugomba se situe près de Rumangabo sur la RN2 GOMA-BUTEMBO. Le jeune homme a  tendu l'âme au Centre de Santé des gardes Parc. La population de Bugomba est en déplacement vers Rumangabo/PNVi et vers  Karambi par peur de représailles de Fardc. Bugomba, c'est un village juste après le monument de Rumangabo en allant vers Goma, en groupement de Kisigari, en chefferie de Bwisha.

2°) Trois femmes dont une enceinte ont été kidnappées à Kitoboko sur le tronçon routier Kahunga-Kiwanja quand elles revenaient de leurs champs. Elles ont été libérées le lendemain après payement d’une rançon. Pendant ce temps, aucune nouvelle de retour ou relâchement a été signalée jusqu'à présent, pour un autres groupe des paysans cultivateurs, kidnappés le Lundi dernier au niveau de Domaine-Kahunga juste aux alentours du parc national de Virunga toujours par  des hommes de mauvaises foi munis d'armes en feu et qui demeurent maintenant dans des coins non définis.

Jeudi 13 septembre 2018

Les villages de Bushenge, Budyuku et Bugoma, en groupement Kisigari, ont été attaqués par des présumés rebelles rwandais des FDLR très tôt le matin. Des affrontements sanglants qui ont opposé ces rebelles aux FARDC auraient fait au moins deux morts parmi les civils (un homme adulte et un mineur de 17 ans qui sont tombés sous des balles perdues) et occasionné le déplacement des populations. Trois villages (Bugomba, Bushenge et Buidyuku) se sont vidés de leurs habitants. Ces personnes sont allées se réfugier à l’école primaire de Rumangabo près du camp des éco-gardes de l’ICCN.

En conclusion, la Coordination Provinciale de la Société Civile Forces Vives du Nord-Kivu s'inquiète de la recrudescence  des attaques répétitives aux mêmes endroits et aux mêmes heures à Beni et à Rutshuru par les rebelles usant des mêmes stratégies et des mêmes modes opératoires. Elle encourage les Fardc à traquer et à neutraliser tous les groupes armés, tout en se rassurant que ces rebelles n'ont pas bénéficié d'un renfort des anciens éléments de l’ex-M23 qui, depuis le 13 août 2018, ont annoncé être déjà sur le sol congolais.

Au sujet de la guérison de 37 malades qui étaient déjà confirmés atteints de virus Ebola, la Coordination Provinciale de la Société Civile du Nord-Kivu félicite les membres de la coordination de l’équipe de la riposte et les encourage à maintenir cette performance. Toutefois, elle s’inquiète de la persistance de cette maladie dont on continue à enregistrer de nouveaux cas et déplore l’évasion de certains malades et suspects du contrôle des experts. Elle considère ces faits comme extrêmement dangereux et pense que cela serait dû à la diabolisation par certaines personnes mal intentionnées qui s’insurgent contre les mesures de prévention communiquées par les experts. La Coordination Provinciale de la Société Civile Forces Vives du Nord-Kivu condamne avec force les agissements de ceux qui continuent à propager ces genres de messages et appelle la justice à s’occuper de leurs auteurs. Elle appelle la population à s’en méfier car, au bout de compte, c’est elle qui en sera victime. Pour son bien-être, la population doit s’approprier les actions de riposte contre l’épidémie hémorragique d’Ebola en mettant en application toutes les recommandations des experts.

Fait à Goma, le 15 Septembre 2018

Pour la Coordination Provinciale de la Société Civile du Nord-Kivu,

Mr John Banyene BALINGENE, Président +243 994 038 669

Mr Edgar KATEMBO MATESO, Premier Vice-président +243 997 130 838 / +243 822 079 100

Mme Louise NYOTA, Deuxième Vice-présidente

Mr Georges MUHINDO KATSONGO, Rapporteur Général

Mr Thierry HATANGI, Rapporteur Adjoint

Mme Aimée KATALIKO, Questeur.

*Pour les Coordinations territoriales et urbaines*

BENI TERRITOIRE : Mme Noella KATONGERWAKI, Présidente

BENI VILLE : Mr Kizito Bin HANGI, Président ai

BUTEMBO : Abbé MUHINDO MALONGA Télesphore, Président

GOMA : Mr Marrion NGAVO, Président,

LUBERO : Mr Jacques KAKULE LWAYIVWEKA, Président ai

MASISI : Mme Gisèle BAHATI, Présidente ai

NYIRAGONGO : Mr  Jean-Claude MAMBO KAWAYA, Président

RUTSHURU : Mr Jean-Claude BAMBANZE, Président

WALIKALE : Mr Charles KISSA, Président

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 106 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER