mercredi 19 juin 2019
Nord/Kivu-Massacres à Beni : La situation sécuritaire de la zone de Beni continue à faire des morts d'hommes

Nord/Kivu-Massacres à Beni : La situation sécuritaire de la zone de Beni continue à faire des morts d'hommes Featured

La CRDH est tellement préoccupée par la dégradation de la situation sécuritaire dans la zone de Beni qui ne cesse de produire des morts d'hommes alors que les officiels Congolais disent sans rire que la situation sécuritaire est calme sur toute l'étendue de la RDC.

La CRDH se demande si réellement ces officiels Congolais vivent à l'extérieur de la RDC ou comment?
La CRDH pense que Kinshasa ne constitue pas seule la RDC puisque si une Province, deux, trois ou quatre sont calmes, cela ne signifie pas que des citoyens qui meurent dans une ou deux autres provinces sur 26 doivent être considérés comme un non événement selon les pensées de ceux qui son aux affaires.

Les civils et les militaires continuent à être victimes de l'insécurité dans la zone de Beni et les cas qui sont signalé dans cette zone est une preuve justificative que l'autorité Congolaise continue à mentir que tout va bien alors qu'il y a des vies humaines qui sont fauchées et innocemment sacrifiées. Cette manière de voir les choses par ceux qui gouvernent est une preuve que la situation de Beni n'a jamais fait la préoccupation de l'autorité Congolaise qui ne fait que faire semblant que tout va bien pendant que les familles sont endeuillées dans une partie de la République.

Pour nous en convaincre, hier le 22 Août vers 17 heures, la localité de Kokola située dans le groupement Bambuba-Kisiki, Secteur de Beni-Mbau, Territoire de Beni en Province du Nord-Kivu a été le théâtre des affrontements entre l'armée loyaliste FARDC et les rebelles Ougandais de l'ADF. Le bilan fait étant de deux civils tués dont un homme et une femme ;

Par ailleurs, un conducteur de la moto Taxi a été assassiné dans la même nuit du 22 Août 2018 à Kasindi, Groupement Basongora, Secteur de Ruwenzori, Territoire de Beni, Province du Nord-Kivu ;

En plus, un lieutenant de l'armée loyaliste FARDC a été tué assassiné la même nuit du 22 Août en Ville de Beni par les éléments armés non autrement identités ;

Par ailleurs un Président de l'association ATEPHABE a été tué la même nuit à Eringeti, groupement Bambuba-Kisiki, Secteur de Beni-Mbau, Territoire de Beni toujours en Province du Nord-Kivu.

Tous ces incidents pour une seule nuit n'est-elle pas une preuve que la criminalité et l'insécurité règne à maître souverain?

Tout en déplorant ce qui se passe dans la région de Beni, la CRDH interpelle l'autorité Congolaise qui semble être démissionnaire de prendre ses responsabilités en main.

Ce qui se déroule à Beni c'est inadmissible, l'État doit jouer son rôle régalien si réellement il existe encore dans ce pays puisque le nombre de morts à Beni est en train de montrer que l'on est dans un pays où l'État n'existe plus en réalité.

La CRDH, interpelle aussi la MONUSCO qui semble croiser les bras devant les tueries de Beni alors qu'elle a aussi pour mission première la protection des civils et la stabilité de la RDC. Avec ce nombre élevé des tueries dans la zone de Beni depuis 2010, on a du mal à évaluer positivement l'impact de la présence de la MONUSCO et des milliers des éléments de l'armée loyaliste FARDC dans la zone de Beni.

Maître Jean-Paul PALUKU NGAHANGONDI

Coordonnateur national de la CRDH

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 89 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER