mercredi 19 juin 2019
LUBERO-N/K: Le feuilleton NDC-R (Nduma Defence of Congo- Force  Rénové) en voie de disparition dans le territoire de Lubero

LUBERO-N/K: Le feuilleton NDC-R (Nduma Defence of Congo- Force Rénové) en voie de disparition dans le territoire de Lubero Featured

La population de la partie Sud du territoire de Lubero, Province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo vit un calver sans nom depuis des lurettes. Effectivement la milice dénomée NDC-Rénové appartient au tristement célèbre GUIDON avec pour objectif principal ''la Défence du Territoire de Walikale''. 

Le célèbre Guidon a un profil Facebook.  Il a été cité même dans un rapport de la MONUSCO que son groupe armé est reconnu parmi les redoutables de la RD Congo. Ce que nous attendons c'est tout simplement l'émission d'un mandat d'arrêt international. Trop jeune, (37ans) , travaillait dans le groupe du Colonel KASIKILA aujourd'hui officier FARDC où il fut chargé des opérations. Pendant leur reddition, il fut mixé aux FARDC et plus tard il quitte l'armée pour rejoindre les Maï-Maï Simba dans la Province de la Tchopo, là  il quitte pour rejoindre CHEKA pour fonder les NDUMA DEFENSE OF CONGO, il fut chargé des opérations contre les FDLR et d'autres groupes armés.

Quelques années après, ces deux hommes se départagent, lui fonde maintenant le NDC Rénové basé à ONINGA.Tout correspondait avec les massacres de Beni où ils ont été très actifs dans le Lubero. Ils ont commencé à méner une guerre d'occupation effective à partir du 14 avril 2017. Bien avant ils se livraient au massacre, carnage, pillage, vol et viol et attaques sporadiques dans le Territoire de Lubero.

Depuis cette date, ils occupaient les agglomérations de Kagheri, Kasugho, Bunyatenge et Muhanga; et les villages tout autour comme Masekese, Kitowa, Fatua, Mbuhi, Makwakwando, Makusa, Kuli, Mbuhi et Kasinga. Ils se mènaient, en connivence avec certains hauts gradés FARDC, au combat avec les Mai-Mai Mazembe d'une part et contre une frange de FDLR d'autre part.

C'est après des réclamations intenses des leaders politiques dudit territoire qui ont abouti au rélèvement des certains commandants FARDC du coin que finalement les FARDC ont décidé de les traquer. Ainsi tout a commencé lundi 13 août 2018 tôt le matin quand les FARDC ont lancé l'assaut sur l'agglomération de Kagheri qu'ils ont récupéré le même jour. Le mardi 14 Août 2018, un autre front a été ouvert sur Kasugho. Dieu merci, les FARDC ont  pu récupérer cette partie dans la soirée et l'offensive contre ces gens continue dans la profondeur de la forêt vers Vupiri. Pour ce moment c'est le petit village de Masekeseke qui en cours de libération. Village située environ 3 à 5 heures de marche de la Grande agglomération de Kasugho.

Selon les FARDC contactés hier soir, c'est une grande Opération qui vise à Neutraliser le Number one du NDC-R Monsieur Guidon SHIMIRAYI et tous les autres groupes armés. Pour preuve, d'autres unités FARDC sont déployées à Walikale-centre, malheureusement, c'est une Zone très enclavée, pas d'accès routier, pas de réseaux de télécommunications.

Avant cette opération militaires FARDC, son chargé des opérations préparait son entrée dans Kasugho, mais heureusement l'opération des FARDC à réduit en cendre jusqu'à ce que les NDUMA ont perdu leurs officiers à Kagheri y compris son chargé des opérations. 
Son chargé d'opération a été enterré mardi 14 Août 2018, non loin de Kasugho, il pu succombé de ses blessures.  D'après les sources de la CRDH, ce criminel avait reçu 2 balles à la gorge   et une autre au ventre.

Au niveau de la CRDH, nous avons mené des investigations pour établir les dégâts causés par ces escadrons de la mort, en voici quelques uns:

1. Exécution des populations civiles qu'ils soupçonnaient appartenir aux Mai-Mai Mazembe;

2. Exigence d'un paiement des taxes illégales à la population allant d'une valeur de 1,000Fc à 6,000 Fc;

3. Pillages systématiques du village Katoyo en date du 14 avril 2017 où 2 hommes furent abattus par eux dont l'un décapité;

4. Enrôlement forcé des plusieurs jeunes et enfants mineurs dans leurs mouvements;

5. Pillages des motos : ici toute moto pillée était apportée jusqu'à Walikale;

6. Paiement des amandes arbitraires et illégales atteignant même 1,000,000 Fc;

7. Livraison illégale des permis de chasse pour le Parc des Virunga et la Maiko;

8. Travaux forcés imposés à la population et leurs détenus;

9. Transport forcé aux jeunes des marchandises qu'ils trafiquaient jusqu'à Walikale;

10. Emprisonnement des femmes allaitantes,  enceintes et enfants mineurs;

11. Viols;

12. Vols des bétails (pillage d'une ferme à Pitakongo/Bunyatenge);

13. Endettement des boutiques, structures de santé; ...et cela s'ajoutent d'autres dégâts du mardi 14 août et lundi 13 lors des combats dans le l'agglomération de Kasugho.

Eu égard à cela, nous demandons aux autorités de fournir assez d'efforts pour que pareils triste sénarii ne se répètent et exigeons que des opérations de la même envergure soient lancées contre les égorgeurs de Beni qui ont tant endeuillé des populations sans défense;

Exigeons également les enquêtes justes et crédibles dans toute la partie qu'occupait cette milice NDC-Rénové pour établir la responsabilité et ouvrir des poursuites judiciaires contre tous les responsables de ce mouvement;

Encourageons l'armée régulière FARDC de poursuivre sans relâche l'opération de neutralisation de tous les groupes armés qui martyrisent la population de Lubero tout en respectant les principes de  Droit international Humanitaire ;

Exhortons la population civile de soutenir les actions de pacification de ce Territoire  en fournissant toutes les informations possibles sur l'ennemi aux FARDC et autres services concernés pour la réussite des opérations militaires en cours.   

Cyrille MUHINDO MBUGHEKI

Membre de la CRDH.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 44 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER