mercredi 19 juin 2019
MASSACRES A BENI: Des tueries  cruelles continuent dans la région de Beni au Nord-Kivu en RD Congo

MASSACRES A BENI: Des tueries cruelles continuent dans la région de Beni au Nord-Kivu en RD Congo Featured

La situation  sécuritaire de la région de Beni en République Démocratique du Congo, Province du Nord-Kivu est loin d'être maîtrisée malgré toutes les promesses faites par les autorités politicoadministratives, autorités militaires Congolaises et Onusiennes qui ont la charge d'éradiquer les groupes armés pour restaurer la paix, sécuriser la population et ses biens. La preuve en est que les vies humaines continuent à être fauchées à Beni jusqu'à présent pourtant une zone surmilitarisée par les éléments de l'armée loyaliste FARDC et ceux des nations unies ( Casques bleues ) afin de garantir la sécurité de la population de ce coin menacée par l'activisme des éléments de la rébellion Ougandaise de l'ADF  et d'autres groupes armés locaux communément appelés maï-maï.

C'est dand la nuit du Vendredi 10 Août 2018, entre 19 heures et 22 heures locales, le quartier BRAZA situé à l'ouest du village MAY-MOYA, a été la cible d'une attaque armée des hommes qui seraient identifiés à des éléments présumés ADF. Signalons que MAY MOYA c'est une localité située à 12 Km au Nord-Est d'Oïcha centre chef-lieu du Territoire de Beni en Province du Nord-Kivu.
Pendant cette attaque, la population a été en débandade totale puisque les armes lourdes et légères se sont fait entendre pendant au-moins trois heures et dans l'entre temps malheureusement l'ennemi était en train de commettre le forfait dans cette localité.
D'après les sources de la CRDH, le bilan provisoire serait de 7 civils tués par les armes blanches et en feu dont 5 mamans et 2 Jeunes Garçons. La septième victime est morte de ses blessures quelques minutes après son arrivée à l'Hopital Général de Référence d'Oicha. À part ces personnes tuées, il y aurait également 12 mamans, 16 papas et 11 enfants emmenés dans une destination inconnue, plusieurs maisons d'habitations dévalisées, les biens et 88 chèvres emportés par les assaillants.

Ces morts s'ajoutent encore sur les 14 personnes dont 10 hommes et 4 femmes qui leurs corps ont été retrouvés à TUBAMEME vers MAYANGOSE en date du Mercredi 07 Août 2018 pourtant Kidnappées en date du 02 Août de cette même année. Donc, dans moins d'une semaine, 21 civils viennent d'être sauvagement massacrés et 44 autres portés disparus dans la région de Beni notamment : 14 personnes dont les corps ont été retrouvés à Tubameme, le 07 Août ; 7 Civils tués hier vendredi 10 Août à MAY MOYA et 39 portés disparus; 5 personnes kidnappées à Kalingati vers Kalau en ville de Beni, le mercredi 07 Août 2018.

La CRDH joint sa voix à celle des familles victimes qui ne cessent d'exprimer leur profonde consternation devant les tueries barbares et lâches dans la région de Beni;

La CRDH est indignée par cet acte ignoble et objet qui ne peut se justifier qu'elle que soient les revendications des auteurs de ce crime sans fondement.

Nul ne peut admettre que des personnes civiles qui n'ont rien à faire avec la politique deviennent éternellement comme ça la cible particulière des acteurs sur les théâtres des conflits armés au vue et au sue de l'État Congolais, des nations unies et de la communauté Internationale. 

Face à cette situation gravissime, nous:

•Dénonçons et condamnons vigoureusement le massacre, Kidnapping et pillage de MAY MOYA de ce vendredi 10 Août 2018 et d'autres cas que nous avons déjà documenté dans la région de Beni depuis l'année 2010;

•Exigeons la poursuite sans faille des opérations militaires Sokola 1 contre les Adf et autres groupes armés;

•Exigeons également la participation active de la brigade d'intervention des Nations-Unies ( FIB) dans les opérations militaires à Beni pour l'efficacité des opérations Sokola 1;

•Reclamons haut et fort une protection et sécurité effective à la population de Beni où les vies humaines sont en danger;

•Présentons nos condoléances aux familles victimes touchées par les tueries barbares et lâches dans la région de Beni.

 

Maître Jean-Paul PALUKU NGAHANGONDI

Coordonnateur National de la CRDH

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 137 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER