mercredi 19 juin 2019
LAC ÉDOUARD: LES INCIDENTS QUI RISQUENT DE FAIRE DÉBORDER LA VASE ENTRE LES DEUX PAYS (UGANDA-RDC)

LAC ÉDOUARD: LES INCIDENTS QUI RISQUENT DE FAIRE DÉBORDER LA VASE ENTRE LES DEUX PAYS (UGANDA-RDC)

Depuis plusieurs années les pêcheurs Congolais sont victimes d'arrestations, tueries, extorsions et disparitions  forcées dans les eaux du Lac Édouard. Cette situation n'épargne pas même les éléments de la force navale Congolaise pendant l'existence de leur mission sur les eaux du Lac Édouard vers Kyavinyonge en Chefferie de Bashu, Territoire de Beni dans la Province du Nord-Kivu. 
Le cas le plus récent est celui du 05 juillet 2018 ou la patrouille mixte de la force marine et terrestre de l'armée régulière FARDC a été attaquée dans la matinée pendant qu'elle était en train d'effectuer ses activités de routine sur les eaux du Lac Édouard dans la partie de la RDC. D'après les informations recueillies sur place à Kyavinyonge, cette patrouille aurait été attaquée par les marine de l'armée Ougandaise qui était en train de vouloir tracasser comme d'habitude certains pêcheurs Congolais, les arrêter et les amener encore dans un cachot en Ouganda. L'armée Congolaise qui serait en pleine patrouille s'est vue attaquée par la force Marine Ougandaise et les échanges de tir s'en est suivi malheureusement avec un bilan lourd du côté Ougandais. La CRDH vient d'apprendre que dans la nuit du 06 au 07 juillet 2018, l'armée Ougandaise s'est vangée contre les pêcheurs Congolais sur le Lac Édouard et que le bilan serait aussi lourd puisque, quelques pirogues viennent d'être retrouvés sur les eaux du Lac Édouard avec de sang, mais sans les pêcheurs à bord. Ce qui inquiète plus d'une personne. Ce qui est curieux, l'armée Ougandaise UPDF parle d'un groupe armé inconnu qui aurait tiré sur la patrouille de cette force marine et que son équipe aurait résisté jusqu'à repousser les assaillants qui seraient venus de la RDC pour vouloir attaquer l'Ouganda. En suivant la réaction du porte parole de l'armée Ougandaise, l'UPDF serait en train de chercher les astuces pour justifier son entrée en RDC au motif qu'elle est à la poursuite de ses ennemis qui veulent lancer une attaque contre son pays. Pour soutenir notre analyse, la CRDH a appris que l'UPDF serait en train de renforcer ses troupes à la frontière après avoir vanger ses éléments en tirant à bout portant sur les pêcheurs Congolais.
Il est donc important que les autorités Congolaises puissent vite s'impliquer en activant la diplomatie pour résoudre ce problème qui risque finalement de créer un couloir pour une nouvelle guerre d'agression de la RDC. Il est important d'éviter de se faire piéger par son adversaire surtout que nous allons vers une période cruciale des élections dans notre pays.
 
Maître Jean-Paul PALUKU NGAHANGONDI
Coordonnateur national de la CRDH

logo black

No. 03, Boulevard Du 30 Juin
Q. Mbimbi, Commune Rurale D’oicha,
Province Du Nord-Kivu, Rep. Dem. Du Congo.
Tel : (+243) 851 885 713
Email: info@crdh-drc.org | crdhoicha298@gmail.com
            palukungahangondijp@gmail.com
Web: www.crdh-drc.org

Suivez-nous sur les Médias Sociaux

Qui Est en Ligne

Nous avons 118 invités et aucun membre en ligne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER